ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

RECHERCHE - Publié le 12/07/2018 à 12:30


Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel



Des chercheurs espagnols ont commencé à travailler sur le développement d'un vaccin qu'ils espèrent pouvoir être efficace contre toutes les souches du virus Ebola, a annoncé leur directeur mercredi à Madrid.

Ces chercheurs de l'hôpital public madrilène du 12 Octobre travaillent depuis des mois, en collaboration avec deux autres établissements de la capitale espagnole, sur des échantillons de sang de trois patients atteints par le virus et soignés en Espagne.

Selon Rafael Delgado, directeur de cette équipe de chercheurs, les trois patients ont développé des anticorps "très efficaces" contre la maladie mais en "petite quantité" et seulement efficace contre la souche Zaïre.

Le "défi" de ces chercheurs est désormais de "produire ces anticorps à grande échelle, à travers un vaccin" qui puisse être efficace contre toutes les souches du virus, a ajouté Rafael Delgado, responsable du service de microbiologie de cet hôpital.

Selon Rafael Delgado, la difficulté réside dans le fait que le virus Ebola se protège grâce à des protéines faisant office de carapace et expose ses zones vulnérables pendant un court laps de temps, ce qui complique l'action du système immunitaire.

Le microbiologiste a indiqué espérer d'ici à un an les résultats des tests effectués sur des souris.

Un vaccin expérimental, portant le nom technique rVSVSV-ZEBOV, a déjà été mis au point à la suite de la terrible épidémie d'Ebola, la plus violente de l'histoire, qui a frappé l'Afrique de l'Ouest entre fin 2013 et 2016, causant plus de 11.300 morts.

Administré en mai en RDC, ce vaccin, développé par l'Agence de la santé publique du Canada - sous la licence de NewLink Genetics qui l'a à son tour concédé sous licence au groupe Merck & Co - a été jugé "très efficace" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mais il ne l'est que contre la souche Zaïre.

Le laboratoire américain Johnson & Johnson développe pour sa part un vaccin expérimental contre deux souches.

L'Espagne avait enregistré en 2014 la première personne contaminée hors d'Afrique. Teresa Romero, une aide-soignante, avait contracté la fièvre hémorragique en Espagne, en soignant dans un hôpital madrilène un missionnaire rapatrié de Sierra Leone et décédé de la maladie.

Les enfants en contact avec la nature se comporteraient mieux
Le cerveau reste attentif à son environnement même pendant le sommeil
Dormir moins de 6h par nuit pourrait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Plusieurs centaines de gènes ayant une influence sur la consommation de tabac ont été découverts
Certains additifs alimentaires seraient liés à un style de vie plus sédentaire
Notre cerveau porte son attention sur la taille réelle des objets
Cancer du sein: un test sanguin pourrait aider à choisir le traitement
À la recherche de nouvelles molécules contre le paludisme
Un placenta artificiel pourrait aider à comprendre les problèmes de la grossesse
Thé ou café ? Les goûts déterminés par la génétique, selon une étude australienne
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.