ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

SCIENCE - Publié le 12/07/2018 à 12:31


Après le séisme de Mexico, un temple découvert dans une pyramide



Le tremblement de terre qui a dévasté le centre de Mexico le 19 septembre dernier a permis une découverte archéologique de taille: les vestiges d'un temple dédié à Tláloc, dieu de la pluie à l'époque de la civilisation des Mexicas, et situé à l'intérieur de la pyramide de Teopanzolco, dans l'état central de Morelos.

Le temple a été présenté à la presse jeudi à Cuernavaca, capitale de l'état de Morelos où se trouve la pyramide de Teopanzolco, figure de la civilisation tlahuique, qui s'est développée dans la région et à laquelle les cultures Aztèques et Mexica sont liées.

A cause du tremblement de terre, "la pyramide a subi une modification considérable du noyau de sa structure", a expliqué à la presse Bárbara Koniecza, archéologue de l'Institut national d'Anthropologie et Histoire (INAH).

Le 19 septembre en fin d'après-midi, un tremblement de terre de magnitude 7,1 et dont l'épicentre se trouvait entre les états de Morelos et de Puebla, a secoué le centre de Mexico, faisant 369 morts, en majorité dans la capitale.

Le séisme a principalement affecté la partie supérieure de la pyramide, où ont été découverts deux temples, l'un dédié à Huitzilopochtli, divinité suprême des Mexicas, l'autre à Tláloc, dieu de la pluie.

"Le sol des deux sanctuaires s'est effondré puis incliné, ce qui a également compromis sa stabilité", a souligné Bárbara Koniecza.

Lorsque l'INAH a effectué ses recherches avec un géoradar pour retrouver la structure pyramidale, son équipe a découvert les vestiges d'une structure cachée, également dédiée à Tláloc.

Des restes de céramiques et un encensoir de l'ère tlahuique ont aussi été découverts.

La structure de la pyramide de Teopanzolco, qui mesure 16 mètres de haut, remonte environ à l'année 1550.

Le temple découvert aurait mesuré environ six mètres de long et quatre mètres de large, ont précisé les experts de l'INAH, avec un escalier d'accès situé sur le côté ouest du bâtiment, juste à l'endroit où se trouve l'escalier actuel, visible, et intégré à la pyramide.

Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de Sud Minou 1
Egypte: un bas-relief pharaonique de Karnak rapatrié de Grande-Bretagne
Un fossile de cerf préhistorique très bien conservé découvert en Argentine
Un tsunami a frappé en 1076 le sud de la Chine, aujourd'hui densément peuplé
Mexique : 1ère découverte d'un temple dédié au dieu aztèque Xipe Totec
Israël: des bustes de l'époque romaine découverts par une promeneuse
La NASA célèbre le Nouvel An avec un survol historique d'Ultima Thule
Égypte: découverte d'une tombe vieille de plus de 4400 ans
Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.