ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

PLANETE - Publié le 25/07/2018 à 20:37


Des Chiliens présentent des sacs solubles dans l'eau non polluants



Des ingénieurs chiliens ont présenté mardi des sacs en plastique solubles dans l'eau non polluants. Leur secret? Remplacer le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

«Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement», a expliqué Roberto Astete, directeur de l'entreprise SoluBag lors d'une conférence de presse à Santiago.

Au côté de Cristian Olivares, également à l'origine du projet, ils espèrent commercialiser leur produit, à base d'alcool polyvinylique (PVA, soluble dans l'eau), à partir d'octobre au Chili, un des premiers pays d'Amérique latine à interdire l'utilisation des sacs en plastique traditionnels.

«C'est comme faire du pain», a-t-il ajouté. «Pour faire du pain, il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine c'est l'alcool polyvinylique et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA (l'agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux États-Unis), qui nous ont permis de fabrique différents produits» en plastique avec ce matériel.

Outre le sac classique, un autre sac en toile réutilisable a également été présenté. Ce dernier, plus résistant, se dissous dans l'eau chaude, le premier dans l'eau froide.

Une fois les sacs dissous face aux journalistes, «il reste du carbone dans l'eau», a expliqué M. Astete. Ce qui, a-t-il poursuivi, «n'a aucun effet sur le corps humain», avant de boire l'eau.

«La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit», a ajouté M. Astete. «À présent, on peut recycler (les sacs) dans sa casserole ou sa machine à laver».

Selon eux, le coût de leur produit et son mode de fabrication est similaire à celui des sacs plastique actuels, il suffit de changer la formule.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
La fin du moteur à combustion interne coûtera des centaines de milliards
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.