ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

PLANETE - Publié le 25/07/2018 à 23:12


Un mur entre les Etats-Unis et le Mexique menacerait la biodiversité



La survie de plus de 1.000 espèces animales serait sérieusement menacée si le mur voulu par le président Donald Trump est construit tout le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, ont averti des scientifiques mardi.

Le loup du Mexique, le mouflon d'Amérique et l'antilope de Sonora verraient par exemple leurs populations scindées par ce mur, ont expliqué plus de 2.700 chercheurs dans une lettre publiée dans le journal BioScience.

Les jaguars et les ocelots, qui n'ont qu'une très faible population en territoire américain, seraient menacés d'extinction.

"La construction de clôtures et de murs au cours de la dernière décennie et les efforts déployés par l'administration Trump pour ériger un +mur+ frontalier continu menacent certaines des régions les plus diverses, biologiquement, du continent", préviennent les scientifiques.

"Les sections du mur déjà construites réduisent la superficie, la qualité et la connectivité des habitats végétaux et animaux, et compromettent plus d'un siècle d'investissements binationaux dans la conservation", ajoutent-ils, déplorant que "l'attention politique et médiatique (...) sous-estime ou dénature souvent le tort causé à la biodiversité".

Quand les populations d'animaux sont fragmentées, il est plus difficile pour eux de trouver de la nourriture, de l'eau et des partenaires pour s'accoupler, et font donc face à des risques plus élevés d'extinction.

Une soixantaine d'espèces présentes dans cette région frontalière sont déjà "listées comme étant en danger critique d'extinction, en voie de disparition ou vulnérables par l'Union internationale pour la conservation de la nature", selon les scientifiques.

Le mur serait "un crime contre la biodiversité", assène par ailleurs dans un communiqué un co-auteur de la lettre, le professeur à l'université de Stanford Paul Ehrlich.

Les chercheurs appellent les autorités américaines à identifier les espèces vulnérables et à concevoir des barrières qui permettent aux animaux de passer autant que possible d'un côté et de l'autre.

Une loi adoptée en 2005 aux Etats-Unis donne au département de la Sécurité intérieure le droit de lever des protections telles que la loi sur les espèces en danger --Endangered Species Act-- s'il juge qu'elles peuvent ralentir la construction du mur.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
La fin du moteur à combustion interne coûtera des centaines de milliards
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.038 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.