ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

PLANETE - Publié le 25/07/2018 à 23:15


France Nature Environnement dénonce la pollution des ferries et navires en Corse



L'association France Nature Environnement s'est alarmée mercredi de la pollution causée en Corse par le "ballet incessant de ferries et navires de croisières", évoquant "37 fois plus de pollution" à Bastia quand des ferries partent ou arrivent au port.

Aidée de plusieurs associations, dont U Levante, basée en Corse, l'association a effectué des relevés à Bastia et Ajaccio et a notamment enregistré "jusqu'à 100 fois plus de particules ultra-fines sur un ferry Bastia-Livourne" avec un "pic de 230.000 particules ultrafines par cm3".

Rappelant que "60.000 personnes meurent chaque année de la pollution de l'air du transport maritime en Europe", selon une étude de 2015, l'association s'est concentrée sur la présence "de trois polluants fortement nocifs pour la santé": les particules ultrafines, le soufre et le black carbone.

A Bastia, elle a établi un seuil témoin à 2.000 particules ultrafines par centimètre cube et "lors des départs et arrivées de ferries, les mesures ont révélé 75.000 particules ultrafines par cm3 soit 37,5 fois plus de pollution", indique-t-elle dans un communiqué.

A Ajaccio, au niveau du port de plaisance, "un pic de 70.000 particules ultrafines" lors du départ d'un ferry et "une pollution 10 fois plus élevée lors du départ ou de l'arrivée de navires jusqu'à 2 kilomètres du port" a été constatée par l'association.

Pour lutter contre cette pollution, l'association appelle en premier lieu à "la classification de la mer Méditerranée en zone ECA", une zone d'émissions contrôlées qui "interdira l'utilisation du fuel lourd particulièrement polluant". Cette zone ECA, mise en place par l'organisation maritime internationale, existe déjà pour la mer du Nord.

Cette classification de la Méditerranée est également souhaitée par le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni qui doit présenter cette semaine devant l'assemblée insulaire une motion allant dans ce sens.

France Nature Environnement souhaite également l'installation de "système d'alimentation électrique à quai", un dispositif mis en place en 2017 par le port de Marseille où le nombre de particules fines était "100 fois plus élevé" à proximité du port que dans d'autres parties de la ville, selon France Nature Environnement.

En janvier dernier, Corsica Linea, après la Méridionale, a annoncé son intention d'équiper trois de ses navires faisant la liaison Marseille-Corse afin de les alimenter en électricité pendant les escales marseillaises. Le dispositif doit être opérationnel en 2019.

L'association appelle enfin à instaurer "un bonus-malus dans les tarifs des droits portuaires".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
La fin du moteur à combustion interne coûtera des centaines de milliards
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.