ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

PLANETE - Publié le 30/07/2018 à 17:23


Thomas Cook supprime ses attractions impliquant des orques en captivité



Le voyagiste britannique Thomas Cook va supprimer de son catalogue les attractions impliquant « des orques en captivité », a annoncé dimanche son directeur général, Peter Fankhauser.

Cette décision fait suite à une révision de la politique du groupe en matière de bien-être animal, explique M. Fankhauser dans un billet publié sur le blogue de Thomas Cook.

« À partir de l'été prochain, nous ne vendrons plus d'attractions animales gardant des orques en captivité », écrit-il. « Il faut être clair sur le genre d'entreprise que nous voulons être. C'est pourquoi nous avons introduit notre politique sur le bien-être animal il y a 18 mois, et c'est pourquoi nous avons pris cette décision aujourd'hui ».

Selon la presse britannique, cette décision concernera le parc zoologique Loro Parque à Tenerife, dans l'archipel espagnol des Canaries, et les parcs à thème SeaWorld, dédiés aux attractions marines, avec spectacles d'orques et de dauphins.

Fondé en 1959 aux États-Unis, SeaWorld Entertainment a vu sa réputation entachée par plusieurs scandales et l'opposition farouche d'organisations environnementales.

Sous pression, SeaWorld a néanmoins annoncé en mars 2016 mettre fin à l'élevage d'orques en captivité, tout en indiquant que les visiteurs pourraient continuer d'admirer dans ses parcs les majestueux mammifères jusqu'à l'extinction de la génération actuelle.

L'annonce de Thomas Cook a été saluée comme une « victoire » par l'association de protection des droits des animaux PETA, qui avait organisé moult protestations contre la présence de ces attractions au catalogue du groupe.

« Il y a de bonnes raisons pour qu'une entreprise qui se présente comme respectueuse des animaux refuse d'être associée à SeaWorld. Les orques y sont forcés de passer leur vie entière à nager en rond dans de minuscules cellules de béton pleines de chlore », a souligné l'organisation dans un communiqué appelant l'ensemble des voyagistes britanniques à suivre l'exemple de Thomas Cook.

Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
Les très jeunes passent au bio plus par éthique que leurs aînés
Inondations en Australie: les sédiments menacent la Grande barrière
Parc de la Comoé en Côte d'Ivoire: l'écologie pour réconcilier paysans et éleveurs
L'Allemagne prépare une loi pour protéger les insectes
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.