ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Juillet 2019

SCIENCE - Publié le 30/07/2018 à 17:32


Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé



Deux ans après avoir reçu les plus grands sportifs de la planète lors des JO-2016, Rio de Janeiro accueille du 1er au 9 août le gratin des mathématiques, réuni pour un Congrès lors duquel seront décernées les médailles Fields, équivalent du Nobel.

Le Brésil est le premier pays d'Amérique latine à organiser le Congrès International des Mathématiciens (ICM en anglais), qui a lieu tous les quatre ans depuis la fin du XIXe siècle.

"Quand la première édition a eu lieu en 1897, il n'y avait pratiquement pas de mathématiques au Brésil. Le fait qu'on nous confie l'organisation du congrès permet de mesurer tout le chemin parcouru", se félicite Marcelo Viana, responsable du comité organisateur et directeur de l'Institut de mathématiques pures et appliquées (Impa).

Cet institut novateur basé à Rio, dans un bijou architectural niché au coeur de la forêt tropicale de Tijuca, est à la pointe de la recherche au Brésil, mais aussi des initiatives pour rendre plus populaire un discipline souvent jugée austère.

C'est à l'Impa qu'a été formé en grande partie Artur Avila, franco-brésilien lauréat de la médaille Fields en 2014, qui partage aujourd'hui son temps entre le Brésil et la France, où il est directeur de recherche au CNRS.

Deux à quatre médailles sont décernées à chaque édition du congrès. À Rio, elles seront remises mercredi, lors de la cérémonie d'ouverture.

En janvier dernier, le Brésil a été promu dans l'élite mondiale des mathématiques, en devenant le 11e membre du très sélect groupe 5 de l'Union Mathématique Internationale (IMU), qui rassemble les pays à la pointe de la recherche comme la France, les Etats-Unis ou la Chine.

En 2017, Rio avait déjà accueilli les Olympiades internationales de mathématiques (IMO), avec plus de 600 participants de 111 pays.

- Langage accessible -

Pour Marcelo Viana, le congrès est un "prétexte pour populariser les mathématiques chez les jeunes".

"En 2006, l'ICM a eu lieu à Madrid et tous mes collègues espagnols m'ont dit que la culture mathématique a fait un bond depuis dans tout le pays", rappelle-t-il.

Afin de laisser un héritage durable pour l'ensemble de la population, le congrès regorgera d'événements destinés au grand public.

"Normalement, on nous demande d'organiser des conférences au langage plus accessible, qui puisse être compris par tous les mathématiciens. Mais nous avons été plus loin en imposant que ces conférences soient aussi compréhensibles pour des enfants", a souligné le directeur de l'Impa.

Pour démocratiser encore plus l’événement, l'Institut Serrapilheira, autre fer de lance du soutien de la recherche mathématique au Brésil, a financé la participation de 19 mathématiciennes noires et deux originaires de tribus indiennes au congrès.

Elles prendront notamment part à une table ronde sur les disparités de genre dans la discipline.

Si le Brésil s'est hissé à la pointe de la recherche, la situation de l'enseignement des maths à l'école est bien moins reluisante.

"Notre système d'éducation est trop hétérogène, avec d'énormes différences entre le public et le privé. Les enseignants du public ne sont pas assez bien formés et ne sont pas assez bien payés", déplore Marcelo Viana.

Au classement de référence Pisa, qui évalue les systèmes éducatifs de 70 pays tous les trois ans, le Brésil occupait seulement la 65e position en ce qui concerne les maths lors de la dernière édition, datant de 2015.

La recherche au Brésil a en outre subi de fortes coupes budgétaires à la suite de la récession historique de 2015 et 2016, et la fuite des cerveaux préoccupe les spécialistes.

"Dans d'autres pays, comme la Chine, c'est dans le moments de crise que le budget de la recherche augmente pour créer de nouvelles sources de prospérité pour l'économie. Ici, au Brésil, le gouvernement a préféré l'austérité, ça n'a pas de sens", critique le directeur de l'Impa.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Égypte: ouverture au public de deux nouvelles pyramides
Le plus vieil Homo sapiens non africain a été retrouvé
Envie de musarder utile cet été ? Faites des sciences participatives
Une tête de Toutankhamon vendue à Londres malgré la colère de l'Égypte
2014, année charnière en Antarctique... mais on ignore pourquoi
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.