ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Juillet 2019

INSOLITE - Publié le 07/08/2018 à 15:12


À Tokyo, un temple des chats porte-bonheur attire les instagrammeurs



Le temple de Gotokuji, à Tokyo, attire depuis des décennies de nombreux curieux venus admirer les figurines de chats porte-bonheur qu'il abrite par milliers. Mais l'endroit accueille depuis peu un tout autre genre d'animal: les «instagrammeurs».

Quelque 10 000 félins blancs aux formes arrondies, assis sur leur séant et patte en l'air, occupent les lieux, visités par l'AFP à l'occasion de la Journée internationale du chat qui se tient mercredi.

Le cadre est idéal pour les adeptes des réseaux sociaux, alléchés par la perspective d'un instantané réussi.

«Je faisais une recherche sur Google des endroits instagrammables à Tokyo», confie Emily Lin, une touriste de 25 ans originaire de Hong Kong.

«Et ce lieu était l'un des plus recommandés», s'exclame la jeune fille avec enthousiasme, tout en cherchant à trouver le meilleur angle pour photographier les vedettes du temple.

Ying-Chi Hsueh, un étudiant en photographie taïwanais de 31 ans, est là pour la même raison. «J'ai vu une photo sur Instagram et je suis venu ici en utilisant Google Maps», dit-il.

Selon la légende, la présence des figurines remonte au XVe siècle.

À cette époque, le prêtre avait adopté un chat dénommé Tama.

Un jour, alors que le félin flânait autour du temple, il vit arriver un samurai à sa hauteur et leva sa patte droite pour l'inviter à entrer à l'intérieur, quelques minutes seulement avant qu'une tempête n'éclate.

Reconnaissant envers le chat de lui avoir permis d'éviter la pluie, le guerrier décida de devenir l'un des bienfaiteurs du temple, et Tama fut immortalisé en cette figurine, qui symbolise depuis la bonne fortune au Japon comme à travers l'Asie.

Ces chats, baptisés maneki-neko, sont souvent placés dans des magasins ou des restaurants, certaines bougeant la patte levée d'avant en arrière.

«Le maneki-neko ne vient pas vous apporter la fortune, c'est à vous d'aller la chercher, c'est le résultat de vos efforts qui vous permettra de l'acquérir. Le chat n'est là que pour vous en donner l'opportunité», explique Tessai Kasukawa, moine bouddhiste.

Et les figurines ont assurément rempli leur fonction de talisman auprès du temple de Gotokuji, qui voit affluer de plus en plus de visiteurs.

«Avec les Jeux olympiques de 2020 qui se préparent, nous accueillons de plus en plus de touristes internationaux. Et grâce au bouche-à-oreille, cet endroit est devenu connu mondialement», se félicite M. Kasukawa.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Le chien, meilleur ami de l'homme contre les punaises de lit
Inde: le son des abeilles pour éloigner les éléphants des rails
Une tapisserie Game of Thrones de 90 mètres bientôt à Bayeux
Sa famille le croyait mort, un Américain réapparaît lors d'un barbecue
Une tête géante de Trump immergée dans une rivière en France
France: procès du coq Maurice, nuisance sonore ou symbole de la ruralité?
L'égoportrait cinq fois plus mortel que les attaques de requins
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.