ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

SEXO - Publié le 11/08/2018 à 10:06


De l'influence des textos sur les relations amoureuses



Une équipe de chercheurs américains issus de Pace University et de Purdue University Fort Wayne a entrepris d'examiner les effets des textos sur une relation amoureuse. Si les sms peuvent rapprocher les partenaires, ils contribuent parfois à les éloigner de l'autre et des autres.

D'abord, les chercheurs ont sondé 205 adultes en couple et âgés de 18 à 29 ans sur leurs habitudes en matière de textos et leur satisfaction en couple.

Les participants jugeant le style des messages de leur partenaire similaire au leur se montrent plus satisfaits de leur relation. Et ce indépendamment du contenu des messages.

Les chercheurs ont ensuite sondé 982 adultes âgés de 18 à 29 ans. Ceux-ci n'envoient pas uniquement des textos à leur partenaire pour des raisons pratiques : parfois ces messages servent à échapper à leur situation présente, à l'ennui ou à une conversation orale.

"Nous envoyons des sms à notre conjoint pendant la journée pour nous tenir informés des choses du quotidien ou à nos amis pour rester en contact avec eux lorsqu'ils vivent loin, mais nous avons aussi parfois recours aux textos pour éviter d'interagir avec des connaissances pendant les fêtes de famille ou bien rompre avec quelqu'un", résume la docteure Leora Trub de Pace University.

"Les sms font parfois office de béquilles en société. Parfois, ils deviennent même un frein à des interactions dignes d'intérêt", ajoute Leora Trub. "Le fait d'envoyer sans arrêt des textos peut témoigner d'un ennui qui peut conduire à l'isolation et à l'aliénation".

Enfin, les chercheurs se sont intéressés à 615 adultes engagés dans une relation de couple sérieuse. Ils ont remarqué que la majorité de ces participants n'envoyaient pas de sextos. S'ils se jugent aussi heureux en amour que ceux qui envoient des sextos, ces derniers se jugent plus satisfaits sexuellement.

Un bémol cependant : les personnes qui déclarent pratiquer le 'sexting' quotidiennement ou plusieurs fois par jour sont aussi celles qui disent rencontrer le plus de difficultés dans leur couple. Elles se montrent plus enclines à l'infidélité sur les réseaux sociaux et au visionnage de pornographie.

"Les sextos peuvent aider les couples à pimenter la vie amoureuse, mais nous avons observé qu'abuser des bonnes choses pose apparemment problème", conclut Michelle Drouin, co-auteure de l'étude.

Ces résultats ont été présentés lors de la convention annuelle de l'American Psychological Association (APA), qui se tient jusqu'au 12 août à San Francisco.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Brunei instaure la lapidation pour punir les relations homosexuelles
Les jeunes Américains en mal de sexe
Et si on remplaçait le Viagra par un gel à base de venin d’araignée ?
La Zambie interdit une boisson énergétique provoquant des érections
Pourquoi les jeunes adultes adoptent des comportements sexuels à risque ?
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Petit lexique des nouvelles définitions du genre
Pansexuel, bi, queer, trans, non-binaire : ces jeunes qui bousculent les normes de genre
Les hommes choisiraient de manger de la viande lorsqu'ils veulent séduire les femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.257 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.