ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 17/08/2018 à 20:33


Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois



Dans une percée qui pourrait aider à nourrir une population mondiale croissante dans les décennies à venir, des scientifiques ont annoncé jeudi le séquençage, pour la première fois, du génome complet du blé tendre.

«Cela va grandement accélérer nos efforts en vue d'identifier les gènes du blé importants pour l'agriculture, y compris ceux qui pourraient aider à combattre les plus grandes maladies fongiques», a dit dans un communiqué Kostya Kanyuka, chercheur en génomique fonctionnelle pour Rothamsted Research.

Le blé nourrit plus d'un tiers de la population humaine mondiale et représente près d'un cinquième des calories consommées par les humains.

Mais il est plus difficile de le cultiver dans des climats chauds et secs, et ces conditions devraient s'accentuer avec le changement climatique.

Selon les experts, le monde a besoin de variétés plus résistantes aux maladies et d'espèces pouvant pousser avec moins d'eau dans un environnement plus chaud.

Le séquençage «va être grandement et immédiatement bénéfique pour les producteurs de blé, accélérant le développement de nouvelles variétés d'élite», a ajouté Kostya Kanyuka.

Séquencer le génome entier du blé a été «un immense défi», qui a pris 13 ans parce que le blé contient cinq fois plus de gènes qu'un humain (107 891 contre 20 000), selon un rapport publié dans la revue Science.

Le type de blé séquencé, par 200 scientifiques originaires de 20 pays, est le blé tendre (Triticum aestivum), la céréale la plus cultivée au monde en termes de surface, selon l'étude menée par le Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC).

«La production de blé doit augmenter de 1,6% par an pour répondre à la demande d'une population mondiale projetée à 9,6 milliards d'habitants d'ici 2050», selon le rapport.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
A Londres, la science au service de la lutte contre l'exploitation forestière illégale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.