ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Juillet 2019

SCIENCE - Publié le 17/08/2018 à 20:33


Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois



Dans une percée qui pourrait aider à nourrir une population mondiale croissante dans les décennies à venir, des scientifiques ont annoncé jeudi le séquençage, pour la première fois, du génome complet du blé tendre.

«Cela va grandement accélérer nos efforts en vue d'identifier les gènes du blé importants pour l'agriculture, y compris ceux qui pourraient aider à combattre les plus grandes maladies fongiques», a dit dans un communiqué Kostya Kanyuka, chercheur en génomique fonctionnelle pour Rothamsted Research.

Le blé nourrit plus d'un tiers de la population humaine mondiale et représente près d'un cinquième des calories consommées par les humains.

Mais il est plus difficile de le cultiver dans des climats chauds et secs, et ces conditions devraient s'accentuer avec le changement climatique.

Selon les experts, le monde a besoin de variétés plus résistantes aux maladies et d'espèces pouvant pousser avec moins d'eau dans un environnement plus chaud.

Le séquençage «va être grandement et immédiatement bénéfique pour les producteurs de blé, accélérant le développement de nouvelles variétés d'élite», a ajouté Kostya Kanyuka.

Séquencer le génome entier du blé a été «un immense défi», qui a pris 13 ans parce que le blé contient cinq fois plus de gènes qu'un humain (107 891 contre 20 000), selon un rapport publié dans la revue Science.

Le type de blé séquencé, par 200 scientifiques originaires de 20 pays, est le blé tendre (Triticum aestivum), la céréale la plus cultivée au monde en termes de surface, selon l'étude menée par le Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC).

«La production de blé doit augmenter de 1,6% par an pour répondre à la demande d'une population mondiale projetée à 9,6 milliards d'habitants d'ici 2050», selon le rapport.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Égypte: ouverture au public de deux nouvelles pyramides
Le plus vieil Homo sapiens non africain a été retrouvé
Envie de musarder utile cet été ? Faites des sciences participatives
Une tête de Toutankhamon vendue à Londres malgré la colère de l'Égypte
2014, année charnière en Antarctique... mais on ignore pourquoi
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.