ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

PLANETE - Publié le 23/08/2018 à 17:56


Pyrénées: une majorité favorable à la réintroduction de l'ours, selon les pouvoirs publics



Une nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

Selon les résultats publiés jeudi d'une consultation publique sur internet organisée du 25 juin au 25 juillet par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et la région Occitanie, 8,9% des participants seulement ont émis un avis défavorable contre 88,9% de favorables, le reste des votes étant neutres ou nuls.

Sur les 5.970 réponses enregistrées, 26,5 % émanent des six départements pyrénéens. Ceux-ci se sont prononcés à 71,6% en faveur de l'ours, contre 25,4% qui y sont hostiles. Des chiffres qui tombent à 58,6% pour et 41,4% contre si on ne tient compte que des avis émanant des habitants des communes béarnaises de montagne où l'introduction est projetée.

Ces résultats font partie d'un processus de consultation lancé par les pouvoirs publics. Des documents en espagnol avaient aussi été mis en ligne.

"L’argumentaire pour le renforcement de la population ursine est dominé par des préoccupations écologiques, patrimoniales, éthiques et économiques", ont souligné la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et la région Occitanie dans un communiqué.

Ceux opposés font état d'"une incompatibilité de cette action avec le pastoralisme, une atteinte au développement de la région et à sa sécurité ainsi qu’une action inutile et coûteuse".

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot est attendu prochainement dans les Pyrénées-Atlantiques pour présenter son projet d'introduction de deux ourses slovènes mais aucune date n'a été fixée officiellement.

L'Etat avait défini en mai son plan ours pour 2018-2028, destiné à préserver l'ours brun dans les Pyrénées, y compris par l'introduction d'individus, provoquant la colère de nombreux éleveurs et d'élus dans les Pyrénées.

Il reste deux mâles dans les Pyrénées-Atlantiques, dont le fils de Cannelle, dernière représentante de l'ours de souche des Pyrénées, tuée par un chasseur en 2004.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
L'Autorité de la Grande Barrière de corail veut des mesures contre le changement climatique
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
En réduisant dès maintenant sa pollution à l'ozone, la Chine pourrait sauver 330.000 vies d'ici 2050
Naissance en Normandie de bébés crocodiles d'une espèce menacée
Viande de chien: pro et anti manifestent en Corée du Sud
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.