ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Juillet 2019

PLANETE - Publié le 23/08/2018 à 17:59


Présence d'un loup hybride dans les Pyrénées-Atlantiques



La présence dans les Pyrénées-Atlantiques d'un "animal hybride entre un loup d'origine italo-alpine et un chien" a été prouvée par des analyses ADN, a annoncé mardi la préfecture qui a créé une "cellule de veille" pour confirmer le retour du loup dans la région.

"Deux échantillons biologiques récoltés dans la vallée d'Ossau et analysés par le laboratoire Antagène à Lyon confirment" cette présence, a expliqué la préfecture dans un communiqué.

Ces échantillons avaient été prélevés après des attaques de plusieurs troupeaux ovins en estive.

"Sur 17 constats de dommages réalisés depuis le mois de mai, 11 n'écartent pas la responsabilité du loup, sans certitude qu'il s'agisse formellement de cette espèce ou de chiens errants", précise le communiqué.

La préfecture annonce cependant "la prise d'un arrêté autorisant les tirs de défense simple par les éleveurs, la création d'une cellule de veille départementale et, en cas d'inefficacité de ces opérations, des tirs de défense renforcés, jusqu'à dix tireurs".

La préfecture n'était pas en mesure de dire à quand remontait la dernière présence du loup dans le département. "Au moins cent ans", a en revanche estimé Pampi Sainte-Marie, éleveur à Lantabat (Pays Basque). "Le loup a été éradiqué ici depuis près d'un siècle, et on nous dit officiellement que cette espèce hybride viendrait d'Italie !", poursuit-il.

Julien Lassalle, éleveur de 500 brebis à Lourdios-Ichère (Vallée d'Aspe) a déploré " des mesures préfectorales qui viennent bien tard. Plus de 150 brebis ont été tuées depuis le mois d'avril".

"Le loup c'est comme l'ours , on n'en veut pas, ça tombe mal pour la bande à (Nicolas) Hulot", assène-t-il au moment où le ministre de la Transition écologique a prévu la réintroduction de deux ourses à l'automne dans les Pyrénées-Atlantiques.

Le mois dernier, la FNSEA, les Chambres d'agriculture et les associations d'éleveurs avaient demandé à l'Etat d'autoriser un renforcement des mesures contre les attaques de loups.

L'augmentation de la population de loups adultes observée par l'Office national de la chasse et la faune sauvage (ONCFS) à la sortie de l'hiver 2018 (430 loups dénombrés à ce jour, soit une augmentation de 20% depuis l'année dernière) et les naissances nombreuses de louveteaux qu’elle génère se traduisent par une recrudescence des attaques du prédateur sur les troupeaux, avaient rappelé les organisations agricoles.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
L'Autorité de la Grande Barrière de corail veut des mesures contre le changement climatique
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
En réduisant dès maintenant sa pollution à l'ozone, la Chine pourrait sauver 330.000 vies d'ici 2050
Naissance en Normandie de bébés crocodiles d'une espèce menacée
Viande de chien: pro et anti manifestent en Corée du Sud
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une sonde indienne en route vers la Lune
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Canicule: cinq gestes à faire pour éviter le coup de chaud
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.