ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 25 Avril 2019

INSOLITE - Publié le 02/09/2018 à 01:49


Japon: dans un hôtel déshumanisé, des dinosaures en guise de réceptionnistes



Dans cet hôtel de la banlieue de Tokyo, l'ambiance est de prime abord étrangement calme: personne pour souhaiter la bienvenue quand on franchit la porte, puis quand le visiteur approche, le voilà accueilli par une voix grave et métallique.

Deux dinosaures qui semblent tout droit sortis de Jurassic Park, coiffés d'un képi de bagagiste, s'animent soudain, avertis par le détecteur de mouvements, et invitent le client à s'enregistrer sur un écran tactile.

L'interaction est très limitée et l'objectif surtout ludique dans l'établissement opportunément nommé Henn na, littéralement "bizarre", où les poissons de l'aquarium sont aussi... des robots, enfin plutôt des gadgets articulés bardés de petites lumières clignotantes.

"Nous ne voulons pas d'un hôtel où simplement dormir, nous souhaitons divertir", assure le gérant Yukio Nagai.

Situé dans la préfecture de Chiba, près de Tokyo Disneyland, pour environ 130 euros la nuit, l'hôtel attire de nombreuses familles avec enfants, en quête de divertissement, même après la fermeture du parc.

"Mon fils est vraiment content. Il y a un robot en forme d'oeuf dans notre chambre et il joue beaucoup avec", témoigne Chigusa Hosoi, touriste japonaise venue avec son petit garçon de trois ans.

Le premier Henn na Hotel, reconnu par le Guinness des records comme le premier hôtel géré par des robots au monde, a ouvert en 2015 à côté d'un parc d'attractions de Nagasaki, dans le sud-ouest du Japon.

Aujourd'hui, on en compte huit, tous gérés par l'agence de voyage HIS qui prévoit d'en ouvrir cinq autres dans l'année.

Mais tous ne sont pas aussi excentriques que celui de Chiba. Dans les quatre hôtels situés au coeur de Tokyo, dont la clientèle est majoritairement composée d'hommes d'affaires, les dinosaures à l'accueil sont remplacés par de jolies humanoïdes.

Pour Yukio Nagai, les robots, en plus d'être divertissants, représentent une aide non négligeable alors que le Japon fait face à une pénurie de main d'oeuvre.

"Il est difficile de trouver du personnel hôtelier", explique le responsable. "Normalement, pour gérer un hôtel de 100 chambres comme le nôtre, il faut 30 à 40 personnes. Ici, nous n'avons que sept à huit employés", vante-t-il fièrement.

Des robots réceptionnistes aux robots aspirateurs en passant par le robot concierge dans la chambre, les machines parviennent à combler en partie les désirs des clients.

Leurs capacités d'adaptation limitées irritent cependant quelques visiteurs, reconnaît M. Nagai. "Il y a des choses que seuls les êtres humains peuvent faire, par exemple répondre à des situations inattendues ou à des questions compliquées", dit-il.

Visiblement, même le simple processus d'enregistrement à l'arrivée pose des problèmes, si l'on en croit les commentaires d'internautes. "Un vrai bordel", peste un client sur le site de réservation d'hôtels en ligne, Booking.com.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


En Chine, le cafard s'introduit dans les assiettes
Un python de plus de 5 mètres capturé en Floride
La Géorgie veut faire pousser des vignes sur Mars
La bière aux oeufs, un cocktail de gourmets au Vietnam
Philippines: 750 mygales dans un paquet cadeau
Trois lettres de Napoléon à Joséphine vendues à plus de 500.000 euros
Brésil : deux jumeaux paieront des pensions alimentaires au même enfant
Une famille de Saint-Pétersbourg a vécu plus de 70 ans sur un obus
Chine: un prof a empoisonné ses 23 élèves
A Tokyo, un méga-burger à 800 euros pour célébrer le nouvel empereur
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.