ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 16 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 06/09/2018 à 20:43


Des éoliennes et des centrales solaires dans le Sahara feraient davantage pleuvoir



L'exercice est théorique, mais le résultat marquant: des chercheurs ont calculé que l'installation d'immenses centrales d'énergies éolienne et solaire sur une partie du désert du Sahara pourrait augmenter les précipitations locales -- tout en produisant de l'électricité pour la planète.

Leur étude, publiée jeudi dans la revue scientifique Science, estime que l'installation de trois millions d'éoliennes, ainsi que de panneaux solaires sur 20 % de la surface du désert, soit neuf millions de kilomètres carrés, permettrait «d'alimenter le monde entier en électricité».

Et parce que les éoliennes et panneaux solaires changeraient la température au sol et modifieraient les flux d'air, les auteurs de l'étude estiment qu'il pleuvrait davantage dans le Sahara, les précipitations passant de 0,24 à 0,59 mm par jour. Un effet qui serait plus marqué dans la région semi-aride du Sahel.

Cela suffirait «pour avoir un impact écologique, environnemental et sociétal important», selon ces travaux.

«La grande majorité du Sahara resterait extrêmement sèche», souligne Daniel Kirk-Davidoff, professeur à l'université du Maryland.

Mais une hausse de la pluie sur le pourtour sud du Sahara ferait pousser davantage de plantes, ce qui permettrait ensuite à davantage d'animaux de se nourrir, dit-il à l'AFP.

Les chercheurs expliquent que les éoliennes font descendre l'air chaud et peuvent ainsi augmenter la température au sol la nuit. Les éoliennes, par leur structure physique, réduisent aussi la vitesse des vents. Tout cela modifie les interactions complexes entre la terre et l'air, ce qui augmente les précipitations... et donc la végétation.

L'effet est similaire avec les panneaux solaires. Parce qu'ils sont plus sombres que le sable, moins d'énergie solaire est réfléchie vers le ciel, ce qui augmente la température au sol. Là encore, cela a un effet local sur les précipitations, et donc la végétation.

Des études avaient déjà montré que les centrales solaires et éoliennes pouvaient avoir un effet sur le climat au niveau continental.

Mais cette étude est la première à modéliser l'impact sur la végétation, explique Yan Li, chargé de recherche à l'université de l'Illinois.

Cet impact est limité à la région couverte par les centrales, contrairement aux centrales utilisant des énergies fossiles, qui rejettent des gaz à effet de serre dans l'atmosphère ce qui contribue au réchauffement de la planète entière.

Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
Un reportage français accuse Amazon de jeter des produits invendus neufs
Madame Perruche préfère apparemment les mâles intelligents
Des iguanes réintroduits sur une île des Galapagos où ils avaient disparu
Grèce: l'Acropole d'Athènes sous la neige, perturbations dans le pays
L'enneigement dans les Pyrénées au plus bas depuis 22 ans
La Cour suprême valide l'interdiction du foie gras en Californie
Australie: des milliers de nageurs victimes d'une invasion de physalies
Turquie: Hasankeyf, une ville de 12.000 ans bientôt engloutie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Cancer : privés de larynx mais pas de leur voix, grâce à une application tchèque
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.031 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.