ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 19 Avril 2019

PLANETE - Publié le 06/09/2018 à 20:44


Changements climatiques et chenilles menacent la sécurité alimentaire en Afrique



Les conditions météorologiques imprévisibles et la propagation des « chenilles légionnaires d'automne » qui détruisent les cultures pourraient entraîner des « pénuries de nourriture » à travers l'Afrique, ont prévenu cette semaine des experts réunis à Kigali.

Les chenilles légionnaires, issues d'Amérique du Sud et découvertes en Afrique en 2016, se propagent extrêmement rapidement et ont déjà été identifiées dans 44 pays sur le continent (contre 28 l'an dernier).

Le directeur général du développement du Centre britannique pour l'agriculture et les sciences biologiques (CABI), Dennis Rangi, explique la propagation de cette peste par l'accélération des déplacements humains.

Ces insectes, qui mangent les récoltes, pourraient avoir un effet dévastateur lorsqu'ils sont combinés à des conditions météorologiques imprévisibles, a-t-il déclaré en marge d'une conférence agricole (African Green Revolution Forum) dans la capitale rwandaise.

« Les saisons des pluies ne sont déjà plus très fiables, alors quand vous rencontrez un peu de sécheresse ou des fortes précipitations, en plus du légionnaire d'automne, il n'y a plus de récolte du tout », a-t-il déclaré à l'AFP mercredi.

« La légionnaire d'automne ne se nourrit pas uniquement de maïs. Il va de culture en culture, et dévore tout végétal sur sa route », s'inquiète le directeur de CABI, indiquant qu'elle a été retrouvée dans des cultures de pommes de terre, coton, riz, céréales, ou tabac.

Les recherches de son centre estiment que 300 millions de personnes sont menacées en Afrique et que l'insecte pourrait coûter entre 2,2 milliards et 5,5 milliards de dollars aux 10 plus gros producteurs de maïs du continent.

L'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) avait déjà alerté sur la propagation de cette chenille particulièrement nocive, « qui menace sérieusement la sécurité alimentaire ».

Mais selon le représentant de la FAO pour l'Union Africain, Chimimba David Phiri, il est déjà trop tard pour se débarrasser définitivement de cette peste, puisque la chenille a développé des résistances aux pesticides.

May-Guri Saethre, de l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA), basé au Nigeria, estime que les experts ne connaissent pas encore très bien les risques.

« Il y a beaucoup de choses auxquelles nous ne savons pas encore répondre », confie Mme Saethre, directrice adjointe de la recherche pour le développement à l'IITA. « Tout cela est tellement nouveau ».

« Nous savons comment cela se passe en Amérique latine, mais nous ne savons pas comment cela peut se modifier en Afrique. C'est un grand défi », a-t-elle ajouté.

Les experts pensent que la légionnaire d'automne a été amenée en Afrique via des vols commerciaux en provenance d'Amérique du Sud, notamment par des plantes importées.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Des résidus radioactifs dans les glaciers
Fourrure: la Norvège va interdire les élevages d'ici 2025
Dans l'est du Tchad, une eau rare livrée par des colporteurs
Ecologique et esthétique, la renaissance de la pierre sèche
Tri des déchets: le gouvernement pointe du doigt des fast-foods en retard
Thaïlande: replanter la mangrove contre l'érosion et pour sauver un temple
L'Italie propose d'interdire l'abattage des loups
L'Indonésie veut fermer l'île de Komodo pour protéger les dragons
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.