ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 15 Novembre 2018

PLANETE - Publié le 06/09/2018 à 20:47


Climat: avec la fonte des glaces, plus de glissements de terrain et de risques de tsunamis



Le réchauffement climatique pourrait favoriser les tsunamis dans certaines régions de glaciers, à la faveur de glissements de terrain provoqués par la fonte des glaces, souligne une étude parue jeudi.

En 2015, un éboulement massif généré par le recul du glacier Tyndall avait généré un tsunami de près de 200 m dans un fjord de l'Alaska. L’événement, qui n'avait pas fait de victime, n'avait pas fait les gros titres, et pourtant il s'agissait d'un des plus gros tsunamis jamais recensés.

"Les glaciers, en reculant, modifient leur environnement de manière spectaculaire. Dans le cas du fjord de Taan, ce fut un tsunami majeur," explique Dan Shugar, de l'Université de Washington Tacoma, co-auteur de l'étude publiée dans Scientific Reports.

A l'origine de cette vague hors norme, "un gigantesque glissement de terrain au-dessus du glacier, qui était en net recul depuis la fin du 20e siècle", explique le chercheur.

La glace soutient et limite à la fois les pentes: quand elle fond, le socle rocheux apparaît, vulnérable, soumis à une plus forte probabilité d'éboulement et de glissements de terrain.

"Il nous faut mieux comprendre les risques posés par ces fortes pentes," ajoute le scientifique, dont l'étude veut servir de référence pour la modélisation des risques.

La plupart des travaux récents se sont intéressés aux tsunamis générés par les séismes. Mais les connaissances manquent sur ceux liés aux glissements de terrain, relativement rares.

"C'est la première fois que des scientifiques ont pu étudier ce type de tsunami du début à la fin," relève un autre co-auteur, Bretwood Higman, de Ground Truth Trekking. Jusqu'ici le cas de référence était celui de Lituya Bay, également en Alaska, qui s'était produit en 1958.

Cette fois-ci, des images satellitaires notamment ont montré comment, avant l'éboulement, le sol s'était fissuré et avait glissé à la faveur de la fonte du glacier. Les chercheurs ont aussi pu analyser les traces sédimentaires laissées par le tsunami.

"Nous avons pu cartographier en détail les dépôts laissés par l'événement, ce qui permettra de mieux reconstituer où et quand des événements similaires se sont produits, pour nous permettre de mieux cerner le risque", explique Dan Shugar.

La roche du fjord Taan montrait des signes d'instabilité depuis près de 20 ans, avec la perte visible de pans de glace.

"La surveillance du mouvement des pentes des montagnes dans le monde serait un défi technique mais aussi une avancée qui nous permettrait de minimiser le risque", soulignent aussi les auteurs.

Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
L'Espagne veut interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2040
Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l'urine peut faire des briques
Electricité: fermeture possible des centrales à charbon après 2020
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
L'avenir du thon obèse, au cœur des préoccupations du monde de la pêche
Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages
Sur six rhinocéros noirs réintroduits au Tchad en mai, quatre sont morts
Des youtubeurs lancent des défis à leurs abonnés pour protéger la planète
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CNRS se dote d'un dispositif contre les fraudes scientifiques
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.