ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 26 Septembre 2018

SANTE - Publié le 06/09/2018 à 21:04


Un quart des adultes dans le monde ne bougent pas assez pour leur santé


AFP

Plus d'1,4 milliard d'adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante, ce qui les expose davantage aux risques de maladies cardiovasculaires, au diabète, à la démence et à certains cancers, selon une étude portant sur l'année 2016, publiée mercredi.

Dans le monde, environ une femme sur trois et un homme sur quatre n'ont pas assez d'activité physique pour rester en bonne santé, d'après l'étude réalisée par des chercheurs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les auteurs relèvent le "peu de progrès" observés entre 2001 et 2016 dans l'amélioration des niveaux d'activité physique.

"Contrairement à d'autres risques majeurs pour la santé mondiale, les niveaux d'activité physique insuffisante ne diminuent pas dans le monde, et plus du quart des adultes n'atteignent pas les niveaux d’activité physique recommandés pour être en bonne santé", prévient la principale auteure de l’étude, la Dr Regina Guthold de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Il s'agit de la première étude visant à estimer les tendances mondiales en matière d'activité physique, souligne la revue The Lancet Global Health qui publie ces travaux.

L'étude prend en compte les niveaux d'activité auto-déclarés (au travail, à la maison, lors des déplacements et pendant les loisirs) d'adultes (18 ans et plus) à partir de 358 enquêtes auprès de la population de 168 pays, englobant 1,9 millions de d'individus.

Ainsi plus d'un quart (1,4 milliard) de la population adulte mondiale avait une activité physique insuffisante en 2016.

L'OMS recommande aux adultes de faire au moins 150 minutes d'activité physique modérée (marche rapide, nager, jardiner, faire du vélo...) par semaine, ou 75 minutes d'activité d'intensité vigoureuse (courir, sports collectifs comme le football).

En dessous de ces niveaux, l'activité physique est qualifiée d'insuffisante.

Dans toutes les régions du monde, à l'exception de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, les femmes sont moins actives que les hommes.

En 2016, la différence est de dix points ou plus en Asie du Sud (43% de femmes ayant une activité physique insuffisante contre 24% chez les hommes) et en Asie centrale, Moyen-Orient et Afrique du Nord (40% contre 26%) ainsi que dans les pays occidentaux à revenu élevé (42% contre 31%).

Dans toutes les régions du monde, de nombreux pays ont enregistré de grandes différences entre les femmes et les hommes.

Parmi les exemples: l'Inde (44% contre 25%), l'Afrique du Sud (47% contre 29%), la Turquie (39% contre 22%), les États-Unis (48% contre 32%) et le Royaume-Uni (40% contre 32%).

En 2016, les niveaux d'activité insuffisante chez les adultes variaient considérablement entre pays à faible revenu (16%) et ceux à revenu élevé (37%).

Dans 55 (33%) des 168 pays, plus d’un tiers de la population n'avait pas suffisamment d'activité physique.

Dans quatre pays, plus de la moitié des adultes étaient insuffisamment actifs: le Koweït (67%), les Samoa américaines (53%), l'Arabie saoudite (53%) et l’Irak (52%).

La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
Pas de boulot et la santé qui vacille: la double peine pour des chômeurs
Cancers, diabètes, AVC: la bataille contre les maladies non transmissibles n'est pas gagnée
En pleine forêt ou en ville, la vogue du néo-chamanisme
Madagascar: la peste fait 2 morts de plus
Sans existence légale, le métier d'herboriste espère une renaissance
Le cerveau préfère la sédentarité à l'exercice physique
Alzheimer: pourquoi les labos n'y arrivent pas encore
L'alcool responsable d'un décès sur 20 dans le monde
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.