ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 13 Novembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 06/09/2018 à 21:08


La fuite d'oxygène sur l'ISS pourrait être intentionnelle



La Russie a lancé des vérifications mardi après une fuite d'oxygène la semaine dernière sur un vaisseau Soyouz amarré à la Station spatiale internationale (ISS), qui pourrait selon elle avoir été causée par un forage intentionnel

"Nous étudions la version (d'un problème causé) sur Terre. Mais il y a aussi une autre version que nous n'excluons pas: une interférence délibérée dans l'espace", a indiqué Dmitri Rogozine, le directeur de l'agence spatiale russe Roskosmos.

"Il y a eu plusieurs tentatives de percer" un trou dans le Soyouz MS-09 amarré au segment russe de l'ISS, a poursuivi M. Rogozine, ajoutant que le trou semblait avoir été fait par une "main hésitante".

"De quoi s'agit-il: d'un défaut de fabrication ou d'un acte prémédité?", a affirmé M. Rogozine, cité par l'agence publique Ria Novosti.

M. Rogozine avait auparavant affirmé que la micro-fissure, qui avait provoqué jeudi une fuite d'oxygène et une chute de pression sur l'ISS sans présenter de danger pour l'équipage, était probablement due à l'impact d'une micro-météorite.

"Nous avons déjà exclu la version de la météorite", a-t-il affirmé lundi.

La fissure, située sur une partie du vaisseau Soyouz qui ne sera pas utilisée pour le retour sur Terre, avait été dans un premier temps colmatée avec du ruban thermorésistant, selon la NASA.

Une commission russe a été créée pour identifier les responsables, tandis que tous les vaisseaux Soyouz et Progress seront vérifiés, selon une source au sein du secteur spatial russe cité par Ria Novosti.

Un député russe également ancien cosmonaute a pour sa part affirmé que la fissure pourrait être l'oeuvre d'un résident de l'ISS voulant provoquer un retour sur Terre plus rapide.

"Nous sommes tous humains et n'importe qui peut avoir envie de retourner à la maison, mais cette méthode est très indigne", a déclaré Maxime Souraïev, cité Ria Novosti.

Selon une source du secteur spatial interrogée par l'agence publique russe TASS, le vaisseau Soyouz aurait pu être endommagé lors de tests au cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan.

"Quelqu'un a pu faire une erreur et prendre peur avant de couvrir la fissure" avec un produit qui a ensuite "séché et s'est désintégré" une fois dans l'espace, a affirmé cette source anonyme.

Contacté par l'AFP, la NASA s'est refusée à tout commentaire.

Les problèmes techniques et dysfonctionnements ne sont pas rares à bord de l'ISS et la plupart du temps sans réel danger pour l'équipage.

Le secteur spatial russe a connu plusieurs revers retentissants entre 2015 et 2017, tels que la perte d'un vaisseau cargo Progress devant ravitailler l'ISS, la défaillance d'un lanceur Proton ou encore la découverte de défauts sur la plupart des moteurs produits pour les fusées devant placer en orbite des satellites.

Les fusées russes Soyouz sont actuellement les seules à pouvoir acheminer et rapatrier les équipages de l'ISS.

La Station spatiale internationale est l'un des rares exemples de coopération entre la Russie et les Etats-Unis dans un contexte de tensions sans précédent depuis la Guerre froide.

Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
Comment conduire un robot sur Mars
Volée de critiques contre deux astronomes évoquant une sonde extra-terrestre
Une sonde de la NASA s'approche du Soleil
Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​
La Chine dévoile sa future station spatiale
Une plaque souvenir du premier voyage sur la Lune vendue 468 500 Dollars
Exoplanètes: la mort de Kepler annonce une nouvelle étape
Des nouvelles du superordinateur à bord de la Station spatiale internationale
La sonde américaine Dawn s'est éteinte
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Angoulême: un site exceptionnel témoin du changement climatique à la préhistoire
Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
14-18: à Spincourt, un cimetière oublié livre ses premiers secrets
La plus ancienne peinture figurative connue a été réalisée en Asie
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.069 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.