ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 12/09/2018 à 23:21


Un hashtag préhistorique serait le plus ancien dessin au crayon



C'est un croisillon formé de plusieurs traits de couleur rouge: «le plus ancien dessin au crayon» connu à ce jour, daté de 73 000 ans, a été découvert dans une grotte d'Afrique du Sud, ont annoncé mercredi des chercheurs.

Cette sorte de «hashtag» de l'âge de la pierre, dessiné avec un crayon d'ocre sur un fragment de roche siliceuse, précède d'au moins 30 000 ans les plus anciens dessins abstraits ou figuratifs connus jusqu'à présent et réalisés avec la même technique, souligne une étude publiée par la revue Nature.

Il y a des gravures plus anciennes, rappelle l'archéologue Francesco d'Errico, l'un des auteurs de la publication. Un «zigzag» gravé dans un coquillage, retrouvé à Java, est daté d'il y a plus de 540 000 ans et a sans doute été réalisé par Homo erectus, ajoute le chercheur qui avait participé à cette autre découverte publiée en 2014.

Le dessin au crayon a été retrouvé dans la petite grotte de Blombos, située à 300 kilomètres à l'est de la ville du Cap.

Fouillée depuis 1991 par le chercheur sud-africain Christopher Henshilwood, premier auteur de l'étude, cette grotte a déjà permis de découvrir toute une série d'objets travaillés par l'homme moderne (gravures, objets de parure, outils en os...).

Parmi divers outils en pierre, un morceau de roche siliceuse (silcrète) de 4 centimètres de long a attiré l'attention de l'équipe, raconte à l'AFP Francesco d'Errico, directeur de recherche CNRS (Centre national de la recherche scientifique) à l'université de Bordeaux.

L'objet provient d'une couche archéologique datant d'il y a 73 000 ans et il porte sur l'une de ses faces un motif composé de neuf fines lignes entrecroisées.

«Vocation symbolique»

Comment savoir si elles ont été volontairement tracées par des humains? Et avec quoi? L'équipe a mené une série d'expériences en France, pour essayer de reproduire ces traits selon diverses techniques. Ils ont ensuite comparé leurs productions au dessin original grâce à des techniques d'analyse microscopique et chimique.

«Leurs résultats indiquent que les lignes ont été délibérément tracées avec un crayon d'ocre pointu, sur une surface préalablement lissée par frottement», souligne le CNRS. La pointe devait faire 1 à 3 millimètres de large.

Ce morceau de roche «faisait partie d'un objet plus grand, qui était peut-être une meule pour produire de la poudre d'ocre», selon Francesco d'Errico. «Le fragment est tout petit. C'est une performance d'avoir réussi à le faire parler».

À ses yeux, la découverte de ce dessin au crayon est d'autant plus «intéressante que dans ces mêmes couches archéologiques, l'équipe a déjà retrouvé des croisillons semblables gravés sur des morceaux d'ocre avec des pointes en pierre».

«C'est la première fois que l'on voit le même type de motifs reproduit sur des supports différents, avec des techniques différentes», souligne-t-il.

«Cela renforce l'idée que ces croisillons étaient vraiment quelque chose qui existait dans l'esprit de ces chasseurs-cueilleurs» et qu'ils n'étaient pas faits «par hasard». Ces signes avaient sans doute une «vocation symbolique», selon lui. «Mais très probablement, ils ne les considéraient pas comme une forme d'art».

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
A Londres, la science au service de la lutte contre l'exploitation forestière illégale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.