ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 26 Septembre 2018

SANTE - Publié le 14/09/2018 à 22:14


Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode



La Haute autorité de Santé (HAS), saisie fin août par le ministère de la Santé pour évaluer l'efficacité de l'homéopathie et le bien-fondé de son remboursement, travaille actuellement sur la méthode à suivre, a déclaré vendredi à l'AFP sa présidente.

"Nous travaillons sur la méthode. Nous nous baserons sur les données de la science, des avis de spécialistes et de patients", a indiqué Dominique Le Guludec en marge d'un congrès sur la médecine du futur, PharmaCité, organisé à Paris par la fédération des entreprises du médicament (Leem).

L'homéopathie, "très peu d'agences en Europe l'ont évaluée. Les Anglais l'ont évaluée, et ils l'ont déremboursée" a-t-elle souligné.

L'avis de la HAS sur l'homéopathie, attendu par le ministère de la Santé d'ici fin février, risque-t-il d'être orienté, dans un sens ou dans l'autre ? "Nous sommes indépendants, et j'y tiens", a assuré Mme Le Guludec.

S'agissant du chantier plus vaste de la réforme générale de l'évaluation des médicaments en France, un projet relancé par le gouvernement en juillet, Mme Le Guludec a précisé que les conclusions des différents groupes de travail seront rendues "en avril".

"Les médicaments innovants qui arrivent sont souvent très efficaces pour un petit groupe de patients, et pas pour les autres. Or notre approche est globale, donc cela nécessite des évolutions de nos pratiques, qui vont se faire", a-t-elle déclaré lors d'une table ronde au congrès.

Les apports d'un médicament innovant sur la qualité de vie des patients, ainsi que sa capacité à générer des économies sur d'autres dépenses (par exemple en termes de coûts d'hospitalisation évités), devraient aussi être mieux pris en compte, a-t-elle ajouté.

Cependant "les innovations qui arrivent sont très complexes et n'ont jamais été aussi incertaines au moment où elles arrivent à l'évaluation", en raison de données souvent "très précoces", a-t-elle relevé.

C'est pourquoi "il ne faut rien céder sur les enjeux de sécurité, d'efficacité, d'éthique, de soutenabilité (financière, NDLR) et d'accès aux patients" de ces traitements, a-t-elle insisté, plaidant sur des remboursements réversibles, en fonction des données de suivi.

La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
Pas de boulot et la santé qui vacille: la double peine pour des chômeurs
Cancers, diabètes, AVC: la bataille contre les maladies non transmissibles n'est pas gagnée
En pleine forêt ou en ville, la vogue du néo-chamanisme
Madagascar: la peste fait 2 morts de plus
Sans existence légale, le métier d'herboriste espère une renaissance
Le cerveau préfère la sédentarité à l'exercice physique
Alzheimer: pourquoi les labos n'y arrivent pas encore
L'alcool responsable d'un décès sur 20 dans le monde
L'espérance de vie des Européens, en hausse mais menacée par l'obésité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Kilo, ampère, kelvin... Petite révolution à venir dans les unités de mesure
Des tests ADN pour mieux traquer les trafiquants d'ivoire
Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel
Portugal: un vaisseau de la route des Indes découvert au fond du Tage
La médiatisation du terrorisme influence les déséquilibrés
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.