ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Octobre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 24/09/2018 à 10:36


Deux microrobots japonais commencent l'exploration d'un astéroïde



Deux microrobots largués par une sonde japonaise se sont posés sur un astéroïde et ont commencé leur exploration, dans le cadre d'une mission destinée à recueillir des informations sur la naissance du système solaire, a annoncé samedi l'Agence spatiale japonaise.

Cette mission d'observation d'un astéroïde par un robot mobile est une première mondiale, selon l'agence spatiale (JAXA).

Les deux robots de forme cylindrique se sont posés avec succès sur l'astéroïde Ryugu, un jour après avoir été largués par la sonde Hayabusa-2. « Chacun des robots fonctionne normalement et a commencé l'examen de la surface de Ryugu », a indiqué l'agence dans un communiqué.

Les microrobots vont se déplacer sur l'astéroïde Ryugu - qui se situe actuellement à environ 280 millions de kilomètres de notre planète -, en effectuant des sauts jusqu'à 15 m de haut, et pourront rester en l'air jusqu'à 15 minutes.

« Je suis très fier que nous ayons établi une nouvelle méthode d'exploration spatiale pour les petits corps célestes », a déclaré le responsable du projet, Yuichi Tsuda.

L'agence avait déjà tenté en 2005, sans succès, de mener une mission similaire. À l'époque, le robot était parti autour de l'astéroïde Itokawa et avait cessé de donner signe de vie 18 heures après avoir été largué par la première sonde Hayabusa.

La mission doit le mois prochain jeter sur Ryugu un projectile pour provoquer un choc en surface et collecter les poussières ainsi créées. Il s'agit d'analyser quelles matières organiques et aqueuses étaient originellement présentes dans le système solaire.

Le but ultime est de contribuer à enrichir les connaissances de notre environnement spatial « pour mieux comprendre l'apparition de la vie sur Terre », selon la JAXA.

Hayabusa-2, dont le retour sur notre planète est prévu en 2020, doit aussi larguer ultérieurement sur Ryugu un analyseur autonome nommé Mascot, conçu par le Centre national d'études spatiales (CNES) français et son homologue allemand DLR.

Incident avec une fusée Soyouz: la mission de David Saint-Jacques menacée
La sonde japonaise Hayabusa2 touchera son astéroïde plus tard que prévu
Embarquement imminent pour les passagers du plus long vol au monde
Israël: le lancement de la première sonde sur la Lune retardé à 2019
La compagnie spatiale de Jeff Bezos remporte un contrat avec l'armée américaine
Le télescope spatial Hubble à l'arrêt
Le touriste lunaire japonais ne s'attend pas à un entraînement trop dur
Mission accomplie pour le robot Mascot sur son astéroïde
Un robot franco-allemand ira sur une des lunes de Mars
Lockheed Martin présente son concept d'atterrisseur lunaire
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Fuyant l'électricité, les Mennonites du Mexique cherchent un nouveau refuge
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.