ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Décembre 2018

SANTE - Publié le 24/09/2018 à 10:40


Le cerveau préfère la sédentarité à l'exercice physique



Vous savez que vous devriez vous lever du divan pour aller vous entraîner, mais vous choisissez plutôt d'y rester enfoncé? Blâmez vos ancêtres préhistoriques.

Une nouvelle étude à laquelle a participé un chercheur de l'Université de la Colombie-Britannique a découvert que le cerveau dépense beaucoup plus d'énergie quand vient le temps de rompre la sédentarité que quand vient le temps de mettre fin à une activité physique.

Le chercheur Matthieu Boisgontier a expliqué que «la conservation de l'énergie était essentielle pour la survie des humains, puisqu'elle nous permettait de chercher plus efficacement un abri ou de la nourriture, de rivaliser pour des partenaires sexuels et d'éviter les prédateurs».

Une telle économie d'énergie n'est plus nécessaire aujourd'hui, poursuit-il, mais le phénomène explique pourquoi autant de gens s'abonnent à un gymnase sans ensuite ne jamais y mettre les pieds.

Les participants à l'étude devaient déplacer le plus rapidement possible un avatar pour l'éloigner d'une image d'activité physique et le rapprocher d'une image de sédentarité, puis l'inverse. Des électrodes qui mesuraient l'activité cérébrale ont démontré que l'éloignement des images de paresse demandait nettement plus d'énergie, ce qui signifie que le cerveau est attiré par les comportements sédentaires.

M. Boisgontier admet qu'il est difficile de corriger des comportements automatiques, qui se produisent sans même qu'on le réalise.

Les conclusions de cette recherche sont publiées dans le journal médical Neurpsychologia.

La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
La déforestation en Amazonie sous l'oeil des satellites
Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.