ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

INSOLITE - Publié le 26/09/2018 à 20:38


Un béluga aperçu dans la Tamise, loin de son habitat naturel



Un béluga, cétacé habituellement observé dans l'océan Arctique, évolue dans les eaux dans la Tamise, où il « nage avec vigueur » et se « nourrit normalement », a indiqué mercredi la Société royale pour la prévention de la cruauté envers les animaux (RSPCA).

L'animal a été repéré mardi à proximité de Gravesend, dans le Kent (sud-est de l'Angleterre). Il fait l'objet d'une surveillance de la Société pour la préservation des baleines et des dauphins (WDC), une ONG britannique qui milite pour leur protection, et craint qu'il ne vienne s'échouer sur les rivages du fleuve.

« Pour le moment, il n'y a aucune préoccupation majeure pour le bien-être de l'animal », a toutefois déclaré la RSPCA, soulignant dans un communiqué que le cétacé semblait « capable de se déplacer rapidement dans l'eau et de plonger ».

« À la suite de notre demande aux garde-côtes londoniens, nous sommes heureux de constater que les bateaux du coin se sont éloignés (de l'animal). Les cétacés ont une ouïe sensible et sont très facilement stressés ».

Les bélugas, qui peuvent atteindre une taille de 6 mètres, évoluent généralement dans les eaux glacées autour du Groenland et au nord de la Norvège et de la Russie. Espèce sociable, ils se déplacent en banc, rendant la découverte d'un individu isolé loin de son habitat naturel « préoccupante », selon Rob Lott, spécialiste des mammifères marins au sein de la WDC.

« Nous espérons que son instinct va lui permettre de quitter le fleuve et de repartir vers la mer du Nord, puis encore plus au nord », a-t-il expliqué sur la BBC.

« Plus il restera longtemps dans la Tamise, et plus l'inquiétude sera grande », a-t-il dit, le porte-parole de la WDC Danny Groves estimant de son côté que l'animal était « perdu » et avait « très probablement besoin d'aide ».

L'organisation des plongeurs britanniques pour la sauvegarde des espèces marines (British Divers Marine Life Rescue) a annoncé qu'elle envoyait sur place l'un de ses membres pour évaluer la situation. Elle dispose de pontons qui peuvent être utilisés pour remettre à l'eau des animaux échoués.

Un porte-parole de l'organisation a souligné que l'apparition d'un tel animal dans la Tamise était un évènement « rare », et a appelé le public à l'observer seulement depuis la rive, sans essayer de s'en approcher en bateau.

En 2015, deux bélugas avaient déjà été observés au large du comté de Northumberland, au nord de l'Angleterre, tandis qu'un autre avait été aperçu près des côtes d'Irlande du Nord.

En 2006, une baleine était morte après avoir remonté la Tamise jusqu'à Londres, malgré les efforts déployés pour tenter de la sauver.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Dîner sous l'eau mais au sec dans le premier restaurant sous-marin d'Europe
Un ordinateur contenant six virus vendu 1,3 million de dollars
Un homme ingère 246 sachets de cocaïne et meurt en plein vol
Perdue en forêt pendant 15 jours, une Américaine retrouvée vivante
Le compost humain légalisé dans l'État de Washington
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
Le Népal balaye la découverte d'empreintes de yéti
Quand les fans de Star Wars fabriquent leurs propres sabres laser
Un serpent à trois yeux découvert en Australie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.