ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

SCIENCE - Publié le 02/10/2018 à 13:08


Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN



L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) « a suspendu » lundi sa collaboration avec un scientifique italien qui avait assuré que la physique était une question d'hommes, et avait accusé les femmes de prendre de plus en plus de postes grâce au débat sur la parité.

Vendredi, le CERN a organisé un atelier à Genève intitulé « Théorie des hautes énergies et genre », auquel Alessandro Strumia, scientifique italien de l'Université de Pise, était invité.

Plusieurs femmes scientifiques ayant participé à cet atelier l'ont ensuite accusé sur les réseaux sociaux d'avoir tenu des propos sexistes.

L'AFP n'a pas assisté à cet atelier, mais a pu lire la présentation informatique de M. Strumia, dans laquelle il laisse entendre, à coups d'équations et de multiples graphiques, que les hommes font face à une discrimination croissante dans le domaine de la physique.

Il explique que le rôle croissant des femmes dans les emplois liés à la physique n'est pas lié à leur qualification, mais à la multiplication des débats sur les questions de genre et de parité.

Dans cette présentation, il écrit : « La physique a été inventée et construite par les hommes, on n'y entre pas par invitation ».

Il affirme aussi : « la physique n'est pas sexiste envers les femmes. Mais, la vérité n'a pas d'importance, parce que ça fait partie d'une bataille politique venant de l'extérieur. On ne sait pas qui gagnera ».

Dans un communiqué, le CERN, dirigé par l'Italienne Fabiola Gianotti, « juge particulièrement choquante la présentation donnée par [ce] scientifique invité ».

L'organisation précise ne pas avoir eu connaissance du contenu de la présentation avant l'atelier et indique avoir décidé de la retirer de son système d'archivage en ligne, « conformément à son Code de conduite, en vertu duquel les attaques et insultes personnelles ne sont pas tolérées ».

« La diversité fait partie du CERN et est aussi l'une des valeurs fondamentales sous-tendant notre Code de conduite. L'organisation est pleinement engagée dans la promotion de la diversité et de l'égalité, sur tous les plans », fait-elle valoir.

Dans un second communiqué, le CERN a annoncé avoir « suspendu avec effet immédiat le scientifique en question de toute activité au CERN, dans l'attente d'une enquête sur l'incident de la semaine passée ».

L'organisation souligne que la présentation à l'origine de la polémique était l'une des 38 interventions dans le cadre de cet événement, qui s'est tenu du 26 au 28 septembre à Genève, mais elle « risque malheureusement d'occulter les importants messages et débats de cet atelier ».

Selon le CERN, ces 10 dernières années, le pourcentage de femmes travaillant au sein de l'organisation a très peu augmenté puisque ces dernières continuent à ne représenter qu'environ 20 % de l'ensemble du personnel.

Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
L'ADN explique la longévité des tortues géantes des Galapagos
Un anneau bimillénaire découvert près de Jérusalem pourrait mentionner Ponce Pilate
Les archéologues israéliens présentent un rare masque vieux de 9.000 ans
L'Égypte annonce la découverte de huit momies à Dahchour
L'Afrique de l'Est pourrait perdre son monopole de berceau de l'humanité
Un cousin géant des mammifères a nargué les dinosaures
L'Égypte dévoile un tombeau et des sarcophages à Louxor
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.