ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SCIENCE - Publié le 02/10/2018 à 13:08


Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN



L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) « a suspendu » lundi sa collaboration avec un scientifique italien qui avait assuré que la physique était une question d'hommes, et avait accusé les femmes de prendre de plus en plus de postes grâce au débat sur la parité.

Vendredi, le CERN a organisé un atelier à Genève intitulé « Théorie des hautes énergies et genre », auquel Alessandro Strumia, scientifique italien de l'Université de Pise, était invité.

Plusieurs femmes scientifiques ayant participé à cet atelier l'ont ensuite accusé sur les réseaux sociaux d'avoir tenu des propos sexistes.

L'AFP n'a pas assisté à cet atelier, mais a pu lire la présentation informatique de M. Strumia, dans laquelle il laisse entendre, à coups d'équations et de multiples graphiques, que les hommes font face à une discrimination croissante dans le domaine de la physique.

Il explique que le rôle croissant des femmes dans les emplois liés à la physique n'est pas lié à leur qualification, mais à la multiplication des débats sur les questions de genre et de parité.

Dans cette présentation, il écrit : « La physique a été inventée et construite par les hommes, on n'y entre pas par invitation ».

Il affirme aussi : « la physique n'est pas sexiste envers les femmes. Mais, la vérité n'a pas d'importance, parce que ça fait partie d'une bataille politique venant de l'extérieur. On ne sait pas qui gagnera ».

Dans un communiqué, le CERN, dirigé par l'Italienne Fabiola Gianotti, « juge particulièrement choquante la présentation donnée par [ce] scientifique invité ».

L'organisation précise ne pas avoir eu connaissance du contenu de la présentation avant l'atelier et indique avoir décidé de la retirer de son système d'archivage en ligne, « conformément à son Code de conduite, en vertu duquel les attaques et insultes personnelles ne sont pas tolérées ».

« La diversité fait partie du CERN et est aussi l'une des valeurs fondamentales sous-tendant notre Code de conduite. L'organisation est pleinement engagée dans la promotion de la diversité et de l'égalité, sur tous les plans », fait-elle valoir.

Dans un second communiqué, le CERN a annoncé avoir « suspendu avec effet immédiat le scientifique en question de toute activité au CERN, dans l'attente d'une enquête sur l'incident de la semaine passée ».

L'organisation souligne que la présentation à l'origine de la polémique était l'une des 38 interventions dans le cadre de cet événement, qui s'est tenu du 26 au 28 septembre à Genève, mais elle « risque malheureusement d'occulter les importants messages et débats de cet atelier ».

Selon le CERN, ces 10 dernières années, le pourcentage de femmes travaillant au sein de l'organisation a très peu augmenté puisque ces dernières continuent à ne représenter qu'environ 20 % de l'ensemble du personnel.

Le jeu vidéo fait son entrée dans le temple du savoir scientifique
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Des organismes étaient capables de se déplacer il y a 2,1 milliards d'années
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le stress de la baleine à bec face aux sonars militaires
Le Tombeau des rois, mystères et croyances dans les entrailles de Jérusalem
Des gravures espagnoles vieilles d'un millénaire retrouvées dans un jardin anglais
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.