ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 20 Mai 2019

SCIENCE - Publié le 02/10/2018 à 13:08


Un scientifique émet des propos sexistes lors d'un atelier du CERN



L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) « a suspendu » lundi sa collaboration avec un scientifique italien qui avait assuré que la physique était une question d'hommes, et avait accusé les femmes de prendre de plus en plus de postes grâce au débat sur la parité.

Vendredi, le CERN a organisé un atelier à Genève intitulé « Théorie des hautes énergies et genre », auquel Alessandro Strumia, scientifique italien de l'Université de Pise, était invité.

Plusieurs femmes scientifiques ayant participé à cet atelier l'ont ensuite accusé sur les réseaux sociaux d'avoir tenu des propos sexistes.

L'AFP n'a pas assisté à cet atelier, mais a pu lire la présentation informatique de M. Strumia, dans laquelle il laisse entendre, à coups d'équations et de multiples graphiques, que les hommes font face à une discrimination croissante dans le domaine de la physique.

Il explique que le rôle croissant des femmes dans les emplois liés à la physique n'est pas lié à leur qualification, mais à la multiplication des débats sur les questions de genre et de parité.

Dans cette présentation, il écrit : « La physique a été inventée et construite par les hommes, on n'y entre pas par invitation ».

Il affirme aussi : « la physique n'est pas sexiste envers les femmes. Mais, la vérité n'a pas d'importance, parce que ça fait partie d'une bataille politique venant de l'extérieur. On ne sait pas qui gagnera ».

Dans un communiqué, le CERN, dirigé par l'Italienne Fabiola Gianotti, « juge particulièrement choquante la présentation donnée par [ce] scientifique invité ».

L'organisation précise ne pas avoir eu connaissance du contenu de la présentation avant l'atelier et indique avoir décidé de la retirer de son système d'archivage en ligne, « conformément à son Code de conduite, en vertu duquel les attaques et insultes personnelles ne sont pas tolérées ».

« La diversité fait partie du CERN et est aussi l'une des valeurs fondamentales sous-tendant notre Code de conduite. L'organisation est pleinement engagée dans la promotion de la diversité et de l'égalité, sur tous les plans », fait-elle valoir.

Dans un second communiqué, le CERN a annoncé avoir « suspendu avec effet immédiat le scientifique en question de toute activité au CERN, dans l'attente d'une enquête sur l'incident de la semaine passée ».

L'organisation souligne que la présentation à l'origine de la polémique était l'une des 38 interventions dans le cadre de cet événement, qui s'est tenu du 26 au 28 septembre à Genève, mais elle « risque malheureusement d'occulter les importants messages et débats de cet atelier ».

Selon le CERN, ces 10 dernières années, le pourcentage de femmes travaillant au sein de l'organisation a très peu augmenté puisque ces dernières continuent à ne représenter qu'environ 20 % de l'ensemble du personnel.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un autre dinosaure-oiseau tenait compagnie à l'Archéoptéryx
L'ancêtre commun des humains modernes et de Neandertal sans doute plus ancien qu'on ne croyait
Hyptiotes cavatus, l'araignée qui se catapulte vers sa proie
A base de plantes ou de cellules, les alternatives à la viande foisonnent
Pour protéger la nature et l'Homme, la science prône des changements profonds
Egypte: découverte d'un cimetière de l'Ancien Empire à Guizeh
Italie : enquête sur l'ADN de Léonard de Vinci à partir d'une mèche de cheveux
En quelques siècles seulement, les humains ont changé les chevaux
A la saison des pommiers en fleurs, les abeilles-ouvrières sont reines
Insectes, arbres ou coraux, des espèces vitales pour l'homme
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Mayotte: naissance d'un nouveau volcan sous-marin à l'origine des séismes
Voir le trou noir fut comme reconstituer une chanson jouée sur un piano cassé, dit Katie Bouman
SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
Embrasse ta vache, le défi qui ne fait pas rire l'Autriche
La Chine à la recherche du manteau lunaire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.