ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 03/10/2018 à 13:40


Fuite sur la Station spatiale internationale: un acte délibéré, dit toujours la Russie



L'agence spatiale russe a de nouveau mis en cause un « acte délibéré » dans la fuite d'oxygène sur un vaisseau Soyouz amarré à la Station spatiale internationale (ISS), due à un minuscule trou découvert le 30 août.

Selon le directeur de Roskosmos, Dmitri Rogozine, une première commission mise en place par la Russie pour déterminer les causes de l'incident a écarté la piste du défaut de fabrication.

« Il reste la version de l'acte délibéré. Où cela a-t-il été fait? Une seconde commission doit le déterminer », a déclaré M. Rogozine à la télévision russe lundi soir.

M. Rogozine avait le premier évoqué publiquement l'hypothèse d'un sabotage, parlant d'un possible « acte prémédité » sur Terre ou dans l'espace, quelques jours après la découverte de ce trou de deux millimètres de large sur le vaisseau Soyouz russe amarré à l'ISS.

Des médias russes avaient alors évoqué la thèse d'un trou fait par les astronautes américains pour créer une situation d'alerte, leur permettant de ramener plus vite sur Terre un de leurs collègues malades.

Plusieurs responsables russes avaient ensuite démenti que les astronautes américains étaient suspectés d'avoir percé le trou, qui a provoqué une baisse de pression dans la station orbitale.

Six personnes occupent actuellement l'ISS: Oleg Artemiev et Sergueï Prokopiev pour la Russie, Drew Feustel, Arnold Robert et Serena Auñón-Chancellor pour les États-Unis et l'Allemand Alexander Gerst, qui représente l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'orifice, situé sur une partie du vaisseau Soyouz qui ne sera pas utilisée pour le retour sur Terre, a été rebouché par les cosmonautes russes de l'ISS, qui l'avaient découvert le 30 août.

M. Rogozine a en outre accusé lundi les États-Unis de chercher à introduire des armes dans l'espace à l'aide de leur drone militaire X-37, qui alimente les spéculations depuis son premier vol en 2010 et est soupçonné d'être un possible bombardier spatial ou un « tueur de satellite ».

« Les Américains ont leur X-37. Nous ne comprenons pas son but. (...) C'est une navette qui reste dans l'espace pendant plusieurs mois, puis revient, puis recommence. En réalité, cette chose peut être utilisée comme un porteur d'armes », a-t-il déclaré.

La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune
La comète Wirtanen s'approche de la Terre
Voyager 2, sonde lancée en 1977, atteint l'espace interstellaire
Deux Russes ont inspecté le trou découvert sur l'ISS dans l'espace
La Chine lance un module d'exploration vers la face cachée de la Lune
InSight enregistre le vent sur Mars
SpaceX a placé 64 satellites en orbite d'un coup
Une fusée expédiée pour ravitailler la Station internationale
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
La Nasa choisit 9 entreprises pour le retour sur la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.026 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.