ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Octobre 2018

PLANETE - Publié le 03/10/2018 à 13:42


Les incendies en Europe s'aggraveront, malgré l'accord de Paris



Atteindre les objectifs les plus optimistes de l'accord de Paris sur le climat n'empêchera pas les zones dévastées chaque année par les incendies dans le sud de l'Europe de s'accroître d'au moins 40% d'ici à 2100, ont averti mardi des chercheurs.

Après deux années marquées par des feux de forêt parfois mortels en Grèce, au Portugal, en Espagne, dans le sud de la France ou en Italie, des scientifiques de l'université de Barcelone indiquent que davantage de surfaces boisées pourraient être ravagées par les flammes à l'avenir dans ces zones, d'autant plus si les objectifs fixés par l'accord de Paris de 2015 ne sont pas respectés.

Avec cet accord, la communauté internationale s'est engagée à agir pour limiter le réchauffement de la température moyenne de la Terre sous la limite de +2°C par rapport au niveau d'avant la Révolution industrielle, et si possible 1,5°C.

Dans la première étude du genre, les chercheurs ont regardé dans quelle mesure les incendies s'aggraveraient dans ces quatre pays méditerranéens à +1,5°C, +2°C ou +3°C d'ici à la fin du siècle, à l'aide de systèmes de modélisation par ordinateur.

«C'est pertinent car il y a beaucoup d'incendies dans cette zone, par exemple en Grèce cette année ou l'été précédent au Portugal», rappelle Marco Turco, qui a dirigé l'étude.

La superficie touchée par les incendies dans le sud de l'Europe pourrait s'accroître de 40 à 54% si la hausse de la température moyenne est limitée à 1,5°C. En cas de hausse de 2°C, les surfaces détruites par le feu augmenteraient de 62 à 87% et jusqu'à 187% si le thermomètre grimpe de 3°C.

Actuellement, le sud de l'Europe perd environ 4500 km2 par an à cause des feux de forêt.

En juillet, près de 100 personnes sont mortes dans l'incendie qui a ravagé la station balnéaire de Mati, dans la grande banlieue d'Athènes. En juin 2017, 64 personnes étaient décédées dans le feu qui s'est déclaré sur la commune de Pedrogao Grande, à 190 km au nord de Lisbonne.

Tunisie: le crabe bleu, prédateur redoutable devenu proie prisée
Trump: Je suis un véritable défenseur de l'environnement
Un 10e jour de la nuit pour sensibiliser à la pollution lumineuse
Le réchauffement a multiplié par quatre les catastrophes depuis les années 70
Des élèves cambodgiens collectent les déchets pour pouvoir étudier
Réduire la consommation de viande pour préserver le climat
Seul pays au bilan carbone négatif, le Bhoutan face au réchauffement climatique
Explosion des pertes économiques liées aux catastrophes climatiques
Les forêts d'Europe ne pourront pas freiner davantage le réchauffement
Pierre Rabhi: la société ne changera pas parce qu'on mange bio
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Fuyant l'électricité, les Mennonites du Mexique cherchent un nouveau refuge
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.