ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

PLANETE - Publié le 03/10/2018 à 13:42


Les incendies en Europe s'aggraveront, malgré l'accord de Paris



Atteindre les objectifs les plus optimistes de l'accord de Paris sur le climat n'empêchera pas les zones dévastées chaque année par les incendies dans le sud de l'Europe de s'accroître d'au moins 40% d'ici à 2100, ont averti mardi des chercheurs.

Après deux années marquées par des feux de forêt parfois mortels en Grèce, au Portugal, en Espagne, dans le sud de la France ou en Italie, des scientifiques de l'université de Barcelone indiquent que davantage de surfaces boisées pourraient être ravagées par les flammes à l'avenir dans ces zones, d'autant plus si les objectifs fixés par l'accord de Paris de 2015 ne sont pas respectés.

Avec cet accord, la communauté internationale s'est engagée à agir pour limiter le réchauffement de la température moyenne de la Terre sous la limite de +2°C par rapport au niveau d'avant la Révolution industrielle, et si possible 1,5°C.

Dans la première étude du genre, les chercheurs ont regardé dans quelle mesure les incendies s'aggraveraient dans ces quatre pays méditerranéens à +1,5°C, +2°C ou +3°C d'ici à la fin du siècle, à l'aide de systèmes de modélisation par ordinateur.

«C'est pertinent car il y a beaucoup d'incendies dans cette zone, par exemple en Grèce cette année ou l'été précédent au Portugal», rappelle Marco Turco, qui a dirigé l'étude.

La superficie touchée par les incendies dans le sud de l'Europe pourrait s'accroître de 40 à 54% si la hausse de la température moyenne est limitée à 1,5°C. En cas de hausse de 2°C, les surfaces détruites par le feu augmenteraient de 62 à 87% et jusqu'à 187% si le thermomètre grimpe de 3°C.

Actuellement, le sud de l'Europe perd environ 4500 km2 par an à cause des feux de forêt.

En juillet, près de 100 personnes sont mortes dans l'incendie qui a ravagé la station balnéaire de Mati, dans la grande banlieue d'Athènes. En juin 2017, 64 personnes étaient décédées dans le feu qui s'est déclaré sur la commune de Pedrogao Grande, à 190 km au nord de Lisbonne.

Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
Les Chinois sèment la zizanie chez les pêcheurs de Madagascar
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
Moins de caribous, davantage d'algues rouges dans un Arctique plus chaud en 2018
Au Népal, la bombe à retardement des lacs glaciaires
Au Chili, le risque d'une hétacombe plane sur les forêts de pins millénaires
En 2 siècles, l'humanité va annuler 3 millions d'années de refroidissement du climat
Le poulet, symbole des répercussions de l'humain sur la nature
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.026 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.