ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 16 Décembre 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 08/10/2018 à 12:04


Télécoms: nouveau dispositif pour les appels des sourds et malentendants



Permettre aux sourds et malentendants d'appeler n'importe quel interlocuteur. Les opérateurs français de télécommunications lancent lundi un nouveau service de téléphonie dédié, en application de la loi sur le numérique adoptée en octobre 2016.

Un décret consacré aux personnes handicapées oblige les opérateurs à donner accès, gratuitement, à une heure de communication par mois aux personnes sourdes et malentendantes, via une traduction de la conversation dans la langue de leur choix.

"On arrive aujourd'hui à une étape essentielle qu'on attendait depuis de longues années", a expliqué Jérémie Boroy, président de l'Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs (UNISDA), lors d'une présentation de ce nouveau service, jeudi.

La Fédération FFTelecoms, qui regroupe quinze opérateurs téléphoniques dont Altice SFR, Bouygues et Orange, a choisi la start-up française Roger Voice pour développer son application, tandis que l'opérateur Free (groupe Iliad) s'est appuyé sur l'entreprise DEAFI pour développer le relais téléphonique Free.

Une plateforme téléphonique dont le développement fut "un vrai défi" et qui "doit encore s'améliorer", reconnaît Michel Combot, directeur général de FFTélécoms, la loi demandant qu'une réponse soit apportée à la fois aux sourds, aux malentendants, aux sourds aveugles et aux aphasiques (affection qui va de la difficulté de trouver ses mots à une impossibilité de s'exprimer).

Au moment de passer l'appel, la personne sourde ou malentendante voit s'afficher sur son écran une liste de différentes options : un interprète en langue des signes, un "codeur en langue parlée complétée", ou un appel visuel avec transcription du sous-titrage et correction par "un scribe".

Un temps de mise en relation permet ensuite au sourd ou malentendant d'expliquer à l'interprète la nature de la communication. Une contextualisation essentielle, selon Michel Combot, qui rappelle que "le ton adopté par l'interprète ne sera pas le même si vous appelez un membre de votre famille ou une administration".

- L'enjeu de la formation professionnelle –

"Bonjour, vous êtes en relation avec la plateforme téléphonique Roger Voice, une personne sourde cherche à vous joindre. Je suis interprète et je vais traduire votre conversation", entendra l'interlocuteur du sourd ou malentendant.

Pour les sourds aveugles, la conversation sera transcrite sur une interface braille, la réponse du sourd aveugle étant ensuite vocalisée à son interlocuteur, a précisé Olivier Jeannel, créateur de Roger Voice.

La loi prévoit une mise en œuvre progressive du dispositif. A partir du 8 octobre, les opérateurs sont tenus d'offrir une heure d'appel gratuit par mois.

A partir du 1er octobre 2021, le temps d'appel passera à 3 heures par mois, puis à 5 heures par mois à partir du 1er octobre 2026.

Mais à l'heure actuelle, il n'existe que 500 interprètes en langue des signes, et un diplôme d'interprète pour les personnes aphasiques reste à créer.

"Aujourd'hui, on n'a pas assez (d'interprètes) si on veut demain ouvrir un service qui fonctionne 24h/24. D'où le choix du législateur de s'appuyer sur une montée en charge pour que dans le même temps la puissance publique puisse impulser une dynamique qui permette de développer les formations d'interprètes en langue des signes, de codeurs en LPC [langue française parlée complétée], de professionnels spécialisés, en direction des publics aphasiques", a expliqué Jérémie Boroy.

La loi concerne également les services publics et les entreprises réalisant plus de 250 millions de chiffre d'affaires, qui sont censés rendre, dès lundi, leurs services accessibles aux personnes sourdes et malentendantes de 8h30 à 19h00 du lundi au vendredi.

Si certains ont déjà pris des mesures en ce sens depuis plusieurs années, d'autres sont à la traîne, selon les associations et les opérateurs téléphoniques.

Sur les cinq millions de personnes qui ont, à des degrés très divers, un rapport à la surdité, 500.000 personnes sourdes sévères ou sourdes profondes sont "empêchées face au téléphone ".

Procrastination et GPA, vedettes 2018 des recherches Google
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
La chanteuse virtuelle japonaise Hatsune Miku à la conquête de l'Europe
Chine: la reconnaissance faciale traque la triche au marathon
Remplacer les zoos par des réserves virtuelles, le pari audacieux d'un ex-publicitaire
Le gouvernement annonce son plan pour la recherche en intelligence artificielle
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Népal: le premier robot serveur prend les commandes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.027 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.