ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 21 Mai 2019

PLANETE - Publié le 10/10/2018 à 13:20


Carburant: une nouvelle signalétique européenne à la pompe



Le plein de carré, de cercle ou de losange ? A partir de vendredi, un nouvel affichage aux formes géométriques doit identifier les carburants dans les stations-services de France et de toute l'Europe mais ces nouvelles étiquettes ne remplaceront pas les appellations actuelles.

C'est l'Union européenne qui a imposé ces nouvelles exigences en matière d'étiquetage pour les véhicules neufs et les stations-service, dans une directive datant de 2014. Le nouveau système harmonisé, généralisé le 12 octobre, permettra ainsi aux automobilistes de s'y retrouver d'Helsinki à Palerme.

L'essence sera ainsi représentée par un cercle, avec à l'intérieur la lettre "E" traduisant la teneur en biocarburant: E5 (pour le super sans plomb 95 ou 98) , E10 (pour le super SP95-E10) ou E85 (superéthanol).

Le gazole sera identifié par un carré, avec la lettre B suivie de la teneur en biocarburant: B7 (le diesel le plus courant), B10 ou XTL (pour le diesel synthétique).

Enfin, les combustibles gazeux seront figurés par une forme de diamant et une inscription à l'intérieur: LNG (GNL), H2 (pour l'hydrogène) etc.

Cette signalétique sera présente sur les véhicules neufs, à proximité du bouchon à carburant, ainsi que dans les stations-service. Mais, insistent les professionnels, elle ne se substituera pas aux étiquettes actuelles, auxquelles sont habitués les automobilistes.

"Les nouvelles étiquettes viendront en complément des indications actuelles sur les carburants", souligne Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP).

Concrètement, "les pompes restent exactement comme elles sont aujourd'hui, avec des stickers jaunes par exemple pour le gazole. On va juste adjoindre en-dessous la norme européenne", confirme à l'AFP Francis Pousse, du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA).

"En aucun cas ce n'est le nom des carburants qui change", insiste M. Pousse, par ailleurs propriétaire-exploitant d'une station Esso près du Mans.

- "Champollion" -

Chez Total, on indique que "toutes les stations seront prêtes" vendredi. Outre les nouveaux autocollants, le groupe a diffusé dans son réseau des plaquettes explicatives pour que les professionnels puissent éventuellement répondre aux questions du public.

"Il y aura peut-être quelques petits distributeurs indépendants pour lesquels ça demandera un peu plus de temps" mais "l'essentiel" des pompes devrait être équipé comme prévu vendredi, estime Francis Duseux.

Interrogés par l'AFP, Renault et PSA ont confirmé que leurs véhicules neufs seraient dotés des nouvelles étiquettes dès le 12 octobre. PSA (marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall) a précisé qu'une notice d'explication des nouveaux logos serait jointe à la notice d'utilisation de ses véhicules et qu'une information était aussi prévue dans ses points de vente.

Au total, les nouvelles étiquettes seront déployées dans les 28 États membres de l'Union européenne, les pays de l'EEE (Islande, Liechtenstein et Norvège), ainsi que la Macédoine, la Serbie, la Suisse et la Turquie.

"L'objectif, qui est assez sain, c'est de faciliter la vie des gens qui voyagent beaucoup et qui en traversant plusieurs pays trouvent des affichages complètement différents", rappelle à l'AFP Francis Duseux.

Du côté des automobilistes, on voit aussi cette harmonisation d'un bon oeil. "C'est plutôt positif", juge Pierre Chasseray, le délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes. "Au moins, quand on voyagera à l'étranger, on saura ce que c'est que du B7. Jusqu'à présent il fallait être Champollion pour comprendre que c'était du diesel", plaisante-t-il.

L'association de défense des automobiliste insiste toutefois pour que le nouveau système d'étiquetage continue de cohabiter à l'avenir avec les appelations habituelles. "Et ça se passera très bien".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
L'agroforesterie étend ses racines en France et dans le monde
Aux Philippines, ces villages qui s'enfoncent inexorablement dans le sol
Mayotte: naissance d'un nouveau volcan sous-marin à l'origine des séismes
La survie miraculeuse du pirarucu, poisson géant d'Amazonie
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Deux tiers des plus longs cours d'eau du monde entravés par des structures humaines
Canada: trois espèces de baleines en péril
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
Au Chelsea Flower Show, des jardins du futur face au changement climatique
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.