ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

SANTE - Publié le 10/10/2018 à 13:27


Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois



Près d'un Français sur trois a renoncé à se faire soigner au cours des 12 derniers mois, dans la moitié des cas en raison d'un reste à charge (après remboursements) trop élevé, selon un sondage CSA réalisé pour Cofidis et publié mardi par Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"Au cours des 12 derniers mois, vous est-il arrivé de renoncer à vous faire soigner"? La réponse est "oui" pour 30% des personnes interrogées, en particulier chez les ouvriers (41%), les moins de 35 ans (36%) ou encore les habitants du Sud-Est (37%).

A l'inverse, 81% des cadres et professions libérales, 78% des retraités et 73% des 35 ans et plus ont répondu non.

Dans la moitié des cas (51%), les personnes ayant renoncé à des soins l'ont fait en raison d'un reste à charge "trop élevé", réponse la plus donnée parmi plusieurs possibles, devant le manque de moyens pour avancer les honoraires ou les dépassements (38%) et une "couverture mutuelle" insuffisante (29%).

Plus généralement, près de 2 sondés sur 10 estiment avoir à un moment rencontré des difficultés pour payer leurs frais de santé au cours de l'année écoulée.

Les soins dentaires sont les plus cités (67%) par ces personnes et celles ayant renoncé à se faire soigner, devant les soins d'optique (34%) et les actes pratiqués par des médecins spécialistes (16%).

A noter également: les deux tiers des personnes interrogées (67%) ont déjà "entendu parler du +reste à charge zéro+ pour les lunettes, les soins dentaires et les appareils auditifs initié par le gouvernement" et qui doit entrer en vigueur en 2021 pour certaines offres.

Selon 9 personnes sur 10, cette mesure aura un impact sur le coût des mutuelles (45% des sondés étant "tout à fait d'accord" avec cette prédiction, et autant "plutôt d'accord".)

Etude réalisée en ligne du 11 au 13 septembre auprès d'un échantillon de 1.005 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
Alcool: un lourd fardeau sanitaire, appel à des mesures plus efficaces
Davantage d'essais cliniques pourront bénéficier d'une autorisation rapide
Tampons et serviettes : toujours des substances indésirables, selon 60 millions de consommateurs
Au Pakistan, la routine de l'avortement, faute de contraception
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
Le fractionné serait encore plus efficace pour maigrir que l'entraînement continu d'intensité modérée
Le pari du détatouage sans douleur
Les internes de médecine générale font trop d'heures à l’hôpital
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.