ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Octobre 2018

PLANETE - Publié le 12/10/2018 à 13:28


Réduire la consommation de viande pour préserver le climat



La consommation globale de viande devra être réduite drastiquement si le monde veut agir contre le réchauffement climatique, montre une étude parue dans la revue Nature et consacrée à l'impact environnemental de ce que nous mangeons.

Les pays développés en particulier devront réduire de 90 % leur consommation de viande pour préserver la planète et nourrir les quelque 10 milliards d'humains attendus d'ici 2050, ont calculé les chercheurs.

La production agroalimentaire, consommatrice d'eau, source de déforestation, est un facteur majeur de réchauffement climatique. Et sans un recul net de la consommation de viande, son impact sur l'environnement devrait croître jusqu'à 90 % d'ici la moitié du siècle, préviennent les chercheurs, qui appellent aussi à réduire le gaspillage alimentaire et à de meilleures pratiques agricoles.

« Aucune solution à elle seule ne suffira à nous garder dans "les limites planétaires" », souligne Marco Springmann, de l'université d'Oxford. « Mais si toutes les solutions étaient mises en oeuvre ensemble, il pourrait être possible de nourrir de façon durable une population en pleine croissance ».

« Sans action concertée, les impacts environnementaux de notre alimentation pourraient croître de 50 à 90 % d'ici 2050, du fait de la croissance de la population et de régimes toujours plus riches en graisses, sucre et viande », ajoute l'auteur principal de ces travaux, parus quelques jours après la publication par l'ONU d'un bilan scientifique alarmant sur l'accélération du réchauffement.

L'élevage en particulier a un fort impact, les animaux générant de fortes émissions de méthane - gaz à effet de serre moins persistant que le CO2 mais beaucoup plus réchauffant. Produire de la viande est aussi synonyme de consommation d'eau : pour produire 500 g de boeuf, il faut près de 7000 litres d'eau.

Selon les auteurs, réduire de moitié le gaspillage alimentaire dû à de simples problèmes de gestion, pourrait en outre réduire les répercussions environnementales de 16 %.

Les scientifiques soulignent le rôle de l'éducation, et la nécessité d'une réforme de l'industrie. « Il faut une approche globale, en terme de politiques et d'industrie, pour permettre ces changements des modes d'alimentation, pour les rendre plus sains, plus axés sur les végétaux et le plus attrayants possible pour le plus grand nombre », estime Marco Springmann.

Tunisie: le crabe bleu, prédateur redoutable devenu proie prisée
Trump: Je suis un véritable défenseur de l'environnement
Un 10e jour de la nuit pour sensibiliser à la pollution lumineuse
Le réchauffement a multiplié par quatre les catastrophes depuis les années 70
Des élèves cambodgiens collectent les déchets pour pouvoir étudier
Réduire la consommation de viande pour préserver le climat
Seul pays au bilan carbone négatif, le Bhoutan face au réchauffement climatique
Explosion des pertes économiques liées aux catastrophes climatiques
Les forêts d'Europe ne pourront pas freiner davantage le réchauffement
Pierre Rabhi: la société ne changera pas parce qu'on mange bio
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Fuyant l'électricité, les Mennonites du Mexique cherchent un nouveau refuge
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.