ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 21 Juin 2019

SANTE - Publié le 16/10/2018 à 14:37


La dépression a progressé en France ces dernières années



La dépression a progressé en France entre 2010 et 2017, en particulier chez les femmes, les chômeurs, les étudiants, les faibles revenus et les moins de 45 ans, relève une étude de Santé publique France publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) mardi.

A partir d'un questionnaire auprès de 25.319 personnes par téléphone et informatique (baromètre santé) l'agence sanitaire conclut qu'"en 2017, près d'un adulte de 18 à 75 ans sur dix avait déclaré avoir vécu un épisode dépressif caractérisé ayant eu un retentissement sur ses activités habituelles au cours des 12 derniers mois".

L'épisode dépressif caractérisé ou EDC ne correspond en rien à la "déprime" passagère qui peut gagner tout un chacun, il répond à des critères précis tels qu'une période de 15 jours au moins de tristesse ou de perte d'intérêt associée à au moins trois facteurs secondaires (baisse ou augmentation du poids, difficultés de sommeil, pensées morbides etc.).

Au total, 9,8% des 18-75 ans ont connu un tel épisode en 2017. "C'est deux points de plus par rapport à 2010, après une période de stabilité entre 2005 et 2010", note le BEH.

Le trouble touche deux fois plus les femmes (13%) que les hommes (6,4%), une différence qui peut s'expliquer par la différence des positions sociales selon le sexe ou par le fait que les hommes sont moins enclins à admettre une dépression.

Les personnes aux plus faibles revenus sont les plus exposées, avec une augmentation de 3 points entre 2010 et 2017. La dépression augmente le plus chez les 35-44 ans (+4,4 points) et les étudiants (+4 points).

"En concordance avec les études internationales, ce sont donc le sexe féminin, l'inactivité professionnelle, le faible niveau de revenus, les ruptures conjugales et l'âge inférieur à 45 ans qui sont positivement liés à la survenue d'un épisode dépressif", note l'étude.

Les troubles dépressifs sont responsables de 35 à 45% des arrêts de travail, et le BEH s'est penché sur les données recueillies auprès de 14.520 actifs.

Environ 8,2% d'entre eux ont connu un épisode dépressif, les femmes étant toujours deux fois plus touchées que les hommes (11,4% contre 5,3%). Chez les hommes, le taux varie fortement en fonction du secteur d'activité: les plus touchés sont l'hébergement et la restauration, les activités financières et l'assurance.

Chez les hommes comme chez les femmes, le fait d'avoir été victime de menaces verbales ou physiques augmente le risque de présenter une dépression, tout comme la peur de perdre son emploi.

Dans une autre étude, Santé publique France note une augmentation du recours aux soins pour les troubles anxieux de 2010 à 2014: 1,3 million de patients ont été pris en charge dans un établissement autorisé en psychiatrie, soit une hausse de 3,7% chez les hommes et 3,6% chez les femmes. Les prises en charge sont les plus élevées au regard de la population dans la moitié nord de la France: Bretagne, Normandie, Hauts-de-France et Grand Est.

L'Agence pointe "l'inquiétant désengagement de l'industrie pharmaceutique des troubles psychiques, alors que 30% des patients ne répondent pas aux antidépresseurs".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.