ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Novembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 25/10/2018 à 14:15


Le télescope Hubble va mieux



Le télescope spatial Hubble, dont une panne avait donné des sueurs froides aux passionnés d'astronomie de la Terre entière, est presque revenu à la normale, a annoncé la NASA.

L'un des trois gyroscopes du télescope mythique de la NASA est tombé en panne le 5 octobre, et le gyroscope de secours, qui était éteint depuis sept ans et demi, s'est allumé mais ne fonctionnait pas normalement.

Un gyroscope est un appareil qui mesure la vitesse du vaisseau à bord duquel il se trouve, en l'occurrence le télescope. Il permet à Hubble de se stabiliser et de se fixer sur une cible et obtenir une image très nette.

Le gyro de secours, le dernier disponible, montrait une vitesse très supérieure à la réalité, comme un compteur de vitesse qui indiquerait 100 km/h de trop, a expliqué la NASA.

Au sol, au centre Goddard de la NASA, les ingénieurs ont alors éteint et rallumé le gyroscope, et fait effectuer au télescope des manoeuvres afin de recalibrer le gyro. Ce qui semble avoir fonctionné.

«Les vitesses du gyro semblent désormais normales», a annoncé la NASA dans un communiqué mardi.

Des tests sont encore nécessaires pour évaluer la performance du gyro dans diverses conditions d'observation.

«Une fois que ces tests d'ingénierie seront terminés, Hubble devrait revenir à ses opérations scientifiques normales», a dit la NASA.

Hubble a permis des milliers de découvertes spatiales depuis sa mise en orbite en 1990. D'une longueur de 13 mètres, il tourne autour de la Terre à 547 km d'altitude.

C'est parce qu'il est hors de l'atmosphère terrestre qu'il peut voir très loin, beaucoup plus que les télescopes terrestres. Son observation la plus distante est à 13,4 milliards d'années lumières de la Terre.

Sur les six gyroscopes installés par les astronautes américains en 2009, lors d'une mission de réparation, il en reste maintenant trois. Au pire, Hubble peut continuer à fonctionner avec un seul.

Son successeur, baptisé James Webb, a pris des années de retard dans son développement, et est censé être lancé en mars 2021, selon le dernier calendrier de l'agence spatiale américaine.

SpaceX autorisée à placer 12 000 satellites en orbite
Le verre fait d'explosions cosmiques, selon une étude
La météo retarde le décollage d'une fusée de la NASA devant ravitailler l'ISS
La NASA veut des astronautes sur Mars d'ici 25 ans
Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
Comment conduire un robot sur Mars
Volée de critiques contre deux astronomes évoquant une sonde extra-terrestre
Une sonde de la NASA s'approche du Soleil
Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​
La Chine dévoile sa future station spatiale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.057 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.