ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Novembre 2018

PLANETE - Publié le 28/10/2018 à 02:21


Les coraux, des écosystèmes uniques et menacés



L'expédition scientifique Tara, de retour samedi à Lorient, a parcouru pendant deux ans et demi l'océan Pacifique d'est en ouest et du nord au sud pour étudier les récifs coralliens, avec à la clé 36.000 échantillons prélevés.

Les scientifiques espèrent mieux connaître ces écosystèmes très importants, mais menacés par les activités humaines et le changement climatique.

Comment fonctionnent les coraux?

Les formations coralliennes se composent d'une multitude de polypes, de minuscules animaux dotés de tentacules. Par leurs sécrétions, ils forment un squelette de calcaire qui grandit avec le temps. Ils vivent en symbiose avec des micro-algues, les zooxanthelles, qu'ils abritent dans leurs cellules. Ces micro-algues les alimentent et leur donnent leurs couleurs flamboyantes et en échange se nourrissent de leurs déchets azotés.

Il existe environ 1.500 espèces de coraux, de formes très différentes, branchues ou en massif, qui peuvent atteindre plusieurs mètres de haut. La formation corallienne la plus ancienne aurait 4.265 ans.

Ils ne représentent que 0,2% de la surface des océans mais regroupent environ 30% des espèces marines connues, en offrant un abri contre les prédateurs et en leur fournissant de la nourriture. 500 millions de personnes dépendent des coraux pour la pêche et le tourisme. Ils protègent les côtes de l'érosion ou en cas de tsunami. La médecine espère que les coraux offriront des pistes pour lutter contre certains cancers.

Quelles sont les recherches menées par Tara?

L'expédition Tara s'est intéressée à l'océan Pacifique car il regroupe 40% des coraux de la planète, avec une diversité très importante. Au cours des 2.677 plongées effectuées sur 32 sites de récifs coralliens, les scientifiques se sont intéressés à trois espèces de coraux - porites lobata, pocillopora meandrina et millepora platyphylla -, qu'on trouve un peu partout dans le Pacifique, deux poissons des récifs, le chirurgien bagnard et le zancle cornu, et l'eau environnante. Ils ont prélevé des échantillons de corail à la main et par carottage, mais aussi de l'eau les entourant et sur les poissons.

Les eaux tropicales contiennent peu de nutriments et "les récifs coralliens sont comme des oasis dans le désert", explique Denis Allemand, co-directeur de Tara Pacific et directeur scientifique du Centre scientifique de Monaco (CSM).

Si les scientifiques ont déjà une bonne connaissance du fonctionnement du corail avec la micro-algue, ils ont beaucoup à découvrir sur les interactions avec les micro-organismes qui les entourent et leur milieu, en fonction de la lumière, de la chaleur, du PH de l'eau, des métaux...

Quelles menaces pèsent sur les coraux?

Les coraux sont soumis à de nombreuses pressions. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime qu'un tiers des coraux constructeurs de récifs est menacé dans le monde. Ils sont mis à mal par les aménagements portuaires et touristiques, la pêche à l'explosif ou au cyanure, la pollution, des espèces invasives ou encore l'acidification des océans qui perturbe leur croissance.

Le réchauffement des eaux entraîne le blanchiment des coraux: il suffit d'un degré de plus pendant quelques jours pour que les micro-algues et les polypes se séparent. Si l'épisode reste bref, le corail peut s'en remettre, sinon, il meurt. Les épisodes de blanchiment, traditionnellement provoqués par le phénomène El Niño, deviennent plus fréquents avec le réchauffement climatique, laissant moins de répit aux coraux pour se rétablir.

Environ 20% des récifs sont déjà détruits, 15% risquent de l'être d'ici à 10-20 ans, 20% supplémentaires sont menacés d'ici à 40 ans.

Quel avenir pour les récifs coralliens?

"Certains disent que les récifs vont disparaître en 2050, d'autres disent qu'ils vont s'adapter. On ne sait pas", indique Denis Allemand. Dans tous les cas, "il n'y aura pas en 2100 de récifs tels qu'on les connait" aujourd'hui."On va de plus en plus vers des coraux massifs" offrant moins de cachettes pour les animaux que les coraux branchus, poursuit le scientifique.

Des expériences sont menées pour restaurer le récif. Une piste est l'évolution assistée, qui vise à rendre "le corail plus résistant aux changements futurs" en jouant sur les micro-organismes qui les entourent, indique Denis Allemand.

Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
Une carte postale géante de 125 000 messages pour le climat
Nouvelle norme pour l'huile de palme durable
Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
L'Espagne veut interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2040
Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l'urine peut faire des briques
Electricité: fermeture possible des centrales à charbon après 2020
Du cuir aux carburants, l'impact de nos consommations sur la déforestation
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.