ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 21 Mai 2019

SANTE - Publié le 28/10/2018 à 02:27


Tuberculose: nouveaux médicament et test pour une maladie qui touche des millions de personnes



La conférence mondiale sur la santé respiratoire, qui s'est achevée samedi à La Haye, a été marquée par l'annonce de plusieurs avancées dans la lutte contre la tuberculose.

Voici un tour d'horizon de l'évolution de la manière dont médecins et humanitaires s'attaquent à la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde - 1,7 million de personnes en 2017, selon l'OMS.

- Médicament miracle -

Certaines souches de tuberculose - une infection pulmonaire grave, transmise par voie aérienne, qui peut se propager au cerveau - se sont révélées particulièrement résistantes aux antibiotiques.

Une équipe de médecins en Biélorussie (l'un des pays où le taux de tuberculose multirésistante est le plus élevé) a traité pendant plusieurs mois des patients avec un nouveau traitement contre la tuberculose résistante aux antibiotiques, la bedaquiline, combiné à d'autres antibiotiques.

Le taux de succès de l'étude biélorusse (93%) a pu être répliqué au cours d'autres essais cliniques sur la bedaquiline en Europe de l'Est, en Afrique et en Asie du Sud-Est. La bedaquiline "change complètement la donne", selon des experts, remplaçant des mois de traitements douloureux et souvent inefficaces.

- Premier vaccin en 100 ans -

D'importants progrès ont été réalisés dans le domaine de la prévention, avec la mise au point d'un nouveau vaccin contre la tuberculose, le premier depuis près d'un siècle.

GlaxoSmithKline a démontré lors d'un essai dans trois pays africains que son vaccin avait une efficacité de 54% chez des sujets atteints de tuberculose mais qui n'ont pas encore développé la maladie.

"Un tel niveau d'efficacité pourrait vraiment avoir un impact sur la santé mondiale ", a déclaré à l'AFP Marie-Ange Demoitie, qui dirige le développement du vaccin pour GSK.

- Nouveau test pour les enfants -

Des scientifiques ont dévoilé jeudi un nouveau test révolutionnaire pour détecter la tuberculose chez les enfants qui, d'après eux, pourrait éviter chaque année des centaines de milliers de cas.

Une équipe internationale basée à la fondation pour la tuberculose KNCV à La Haye a mis au point un moyen simple pour tester les échantillons de selles des enfants de moins de cinq ans.

Cette méthode, qui peut être pratiquée dans des régions isolées, devrait se substituer à l'actuelle, une méthode invasive et habituellement réservée aux grands hôpitaux.

Selon les estimations, 240.000 enfants meurent de la tuberculose chaque année. La maladie est curable et rarement mortelle pour les enfants si elle est diagnostiquée à temps. L'absence de traitement est la cause de près de 90% des décès chez l'enfant.

- Traitement ciblé -

Une approche novatrice pour traiter les enfants à risque a connu un succès remarquable dans quatre pays africains.

L'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires a mené une étude sur les enfants de moins de cinq ans vivant dans un foyer où au moins un adulte a été diagnostiqué comme atteint par la maladie.

Ceux chez qui la tuberculose n'était pas active - la bactérie est latente chez environ un quart des humains - ont reçu un traitement préventif pendant trois mois, soit la moitié de la durée du traitement actuel. Sur les quelque 2.000 enfants traités, 92% l'ont été avec succès.

- Pollution de l'air -

L'Organisation mondiale de la Santé va organiser du 30 octobre au 1er novembre la première Conférence mondiale sur la pollution de l'air et la santé, à Genève.

Les scientifiques présents à La Haye ont exhorté les Etats à considérer la pollution atmosphérique comme une urgence de santé publique: 90 % de la population mondiale respire de l'air pollué.

"Six millions de personnes meurent chaque année à cause de la mauvaise qualité de l'air ", a déclaré Neil Schluger, conseiller scientifique chez Vital Strategies, une organisation affiliée à l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires.

"Chaque jour, les médecins voient les méfaits de la pollution de l'air - des patients souffrant d'asthme aigu, de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux... Pourtant, trop de gouvernements échouent à traiter ce problème comme une véritable crise de santé publique. Nous devons nous mobiliser parce que le problème s'aggrave et qu'il est urgent d'agir", a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps
La paternité tardive comporte des risques pour la mère et l'enfant à naître
Un sommeil de bonne qualité et un moral d'acier préservent la mémoire à court terme
Une étude chinoise établit un lien entre le diabète de type 2 et des risques élevés de cancers
Les élèves victimes de harcèlement scolaire seraient de plus gros consommateurs d'analgésiques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
Au Chelsea Flower Show, des jardins du futur face au changement climatique
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.