ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 21 Mai 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 29/10/2018 à 13:28


Le Japon lance un satellite d'observation des gaz à effet de serre



Le Japon a lancé lundi un nouveau satellite de collecte d'informations sur les gaz à effet de serre autour de la Terre, dont la concentration accrue est considérée comme responsable du réchauffement climatique.

La fusée japonaise H-2A, construite et exploitée par le groupe industriel Mitsubishi Heavy Industries (MHI), a décollé à 13H08 locales (04H08 GMT) de la base de Tanegashima (sud).

"Le lancement s'est déroulé comme prévu", a indiqué la Jaxa (Agence aérospatiale japonaise), après la mise en orbite du satellite autour du globe terrestre.

L'engin, baptisé Ibuki 2 ("souffle" en japonais), est spécialement équipé pour observer la présence des gaz à effet de serre et leur impact sur notre planète. Il doit prendre le relais d'Ibuki (premier du nom) qui avait été expédié dans l'espace en janvier 2009.

Ibuki 2 dispose de capteurs plus précis encore pour la mesure du dioxyde de carbone (CO2) et du méthane, ainsi que, et c'est nouveau, d'instruments pour quantifier les particules fines PM2.5.

Il peut sonder des dizaines de milliers de points autour du globe, un maillage d'une finesse bien supérieure à ce qu'il est possible de réaliser depuis un avion ou au sol, selon la Jaxa.

La fusée transportait aussi le satellite KhalifaSat, le premier entièrement fabriqué par les Emirats arabes unis, selon le Centre spatial Mohammed bin Rashid.

La mission de vendredi était la 40e du lanceur japonais H-2A.

Il s'agit de son 34e tir consécutif réussi depuis février 2005, date à laquelle les vols ont repris après une interruption de plus d'un an à la suite d'un échec retentissant de la H-2A N°6 en novembre 2003.

Initialement développé et géré par la Jaxa, le lanceur H-2A a surtout à son actif des opérations pour le compte de l'Etat japonais ou d'institutions publiques nippones.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Après la Lune, le premier pas sur Mars dans les années 2030... ou 2060?
Voir le trou noir fut comme reconstituer une chanson jouée sur un piano cassé, dit Katie Bouman
SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
La Chine à la recherche du manteau lunaire
SpaceX lance la première vague de sa constellation de satellites
Mission lunaire: la NASA demande une rallonge budgétaire de 1,6 milliard
L'exercice de simulation d'astéroïde a fini par l'annihilation de New York
Si un astéroïde fonçait sur la Terre, que ferait-on?
Un premier séisme détecté sur Mars
Un premier Chinois sur la Lune dans une dizaine d'années, selon Pékin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
Au Chelsea Flower Show, des jardins du futur face au changement climatique
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.