ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Mars 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 31/10/2018 à 02:20


La NASA continuera à chercher son véhicule martien Opportunity



La NASA a changé d'avis et annoncé qu'elle continuerait à tenter de renouer le contact avec son véhicule Opportunity, tombé en panne depuis qu'une tempête de poussières a recouvert Mars en juin.

Le 30 août, l'agence spatiale américaine s'était donné 45 jours supplémentaires d'écoute active, via des messages fréquents envoyés par son réseau de communications spatiales, avant de passer en mode d'écoute passive, ce qui aurait de facto signifié, pour les fans d'Opportunity, un abandon.

Mais les scientifiques et ingénieurs de la NASA entretiennent l'espoir qu'une mince couche de poussières recouvre depuis la dissipation de la tempête les panneaux solaires du robot, et puisse être balayée par les vents qui surgissent habituellement entre novembre et janvier sur la planète rouge.

« Après examen de la campagne d'écoute, la NASA va continuer sa stratégie actuelle pour tenter de reprendre le contact avec Opportunity jusque dans un avenir proche », a indiqué lundi soir le Jet Propulsion Laboratory (JPL), en Californie, qui est la base des opérations du véhicule, dans un message sur son site internet.

« Les vents pourraient s'intensifier dans les prochains mois à l'endroit où se trouve Opportunity sur Mars, ce qui pourrait balayer la poussière des panneaux solaires. L'agence réévaluera la situation en janvier 2019 », ajoute le JPL.

Jusqu'au 10 juin dernier, Opportunity était l'un des deux véhicules actifs sur Mars, avec Curiosity, arrivé en 2012. Les batteries d'Opportunity sont alimentées par les rayons du soleil, tandis que Curiosity a un petit générateur nucléaire, ce qui lui a permis de continuer à opérer sans problème.

Quand la tempête de poussières a commencé sur Mars, la nuit est tombée pendant des mois, et il est probable qu'Opportunity ait consommé toute l'énergie restante de ses batteries.

La NASA sait exactement où il se trouve, dans la vallée de la Persévérance. L'un des trois satellites américains en orbite autour de Mars l'avait repéré sur une photo prise le 20 septembre.

« Oppy », à qui de nombreux admirateurs et geeks de l'espace envoient des voeux de rétablissement sur Twitter et d'autres réseaux sociaux, avait atterri en 2004, et a largement dépassé sa durée de vie programmée de 90 jours.

Nouveaux problèmes et retards pour la prochaine grande fusée de la NASA
La NASA a pris des images inédites d'avions franchissant le mur du son
Des femmes probablement les prochaines à marcher sur la Lune et Mars
La Voie lactée pèserait autant que 1,5 milliard de milliards de soleils
La capsule Dragon de SpaceX a amerri avec succès dans l'Atlantique
Début de mission réussi pour Dragon, arrivée à la Station spatiale internationale
Un lancement de fusée que SpaceX ne doit pas rater
Les Émirats veulent envoyer leur premier homme dans l'espace en septembre
Des centaines de milliers de nouvelles galaxies détectées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les séniors se sentent plus jeunes lorsqu'ils ont l'impression d'avoir le contrôle sur leur vie quotidienne
Oeufs, cholestérol et risques cardiaques, l'éternel débat
Une reconnaissance au travail positive améliore la santé physique et mentale
Près de Chartres, un refuge accueille animaux de cirque ou de laboratoires
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.