ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 20 Août 2019

PLANETE - Publié le 31/10/2018 à 02:26


Pollution en Inde: les vendeurs de feux d'artifice fulminent à Delhi



Des vendeurs de feux d'artifice de la capitale indienne New Delhi en Inde ont fermé mardi leurs magasins pour protester contre un jugement n'autorisant que des « pétards propres » pour les festivités de Diwali, dans le but de limiter l'exécrable pollution de l'air.

Les Indiens font habituellement sauter des millions de feux d'artifice pour Diwali, la grande fête des lumières hindoue qui tombe cette année le 7 novembre, et cela aggrave encore la pollution qui afflige à cette période de l'année le nord de ce pays de 1,25 milliard d'habitants.

Des dizaines de commerçants ont dénoncé comme « fantaisiste » une récente décision de la Cour suprême de n'autoriser la vente dans l'agglomération de Delhi que de pétards « verts », censés polluer nettement moins que les pétards normaux.

Or, « des pétards verts, ça n'existe pas en Inde. Je suis dans ce métier depuis 35 ans et je n'en ai jamais entendu parler ni vu ce produit », a déclaré à l'AFP Rajesh Tyagi, un négociant de pétards. Dans la vieille ville, des commerçants étaient assis devant leurs boutiques fermées, normalement très fréquentées en cette période festive.

Selon un article du quotidien Hindustan Times, un prototype de feux d'artifice moins polluant est en cours de développement dans le pays et pourrait arriver sur le marché l'année prochaine.

En 2017, la Cour suprême avait complètement interdit les pétards pour Diwali dans la capitale, invoquant les mêmes raisons environnementales. Cette mesure n'avait pas toujours été suivie d'effet.

La plus haute instance judiciaire d'Inde a en outre restreint l'usage des pétards entre 20 h et 22 h dans tout le pays pour ce Diwali.

Toux grasse, yeux qui piquent, mal au coeur : comme chaque année, Delhi et ses 20 millions d'habitants suffoquent actuellement dans un brouillard de pollution.

Ce phénomène est dû à une conjonction de causes naturelles (poussière, baisse des températures, changement des vents...) et liées à l'activité humaine (brûlis agricoles, émissions industrielles et de véhicules, incinération de déchets...). L'exposition à long terme à la pollution fait courir de graves dangers pour la santé publique.

Cet épisode d'air vicié est amené à empirer au cours des dix prochains jours, selon les prévisions.

À midi (2 h 30 HE) mardi, l'ambassade américaine à New Delhi enregistrait une concentration de particules fines (PM2,5) de 410 microgrammes par mètre cube d'air. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet sur un an
Au Mexique, le cactus pour produire du plastique ?
Juillet 2019, le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde
L'homme au défi de nourrir 10 milliards de personnes sans ravager la planète
Alimentation, préservation du climat... Quels usages des terres pour demain?
Arctique: 200 rennes retrouvés morts de faim, le changement climatique pointé du doigt
L'Indonésie renvoie des conteneurs de déchets vers la France et Hong Kong
Au milieu du Pacifique, l'île Henderson, paradis perdu par le plastique
Rarissime photo d'un lion de mer tombant dans la gueule d'une baleine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.