ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Mars 2019

PLANETE - Publié le 31/10/2018 à 02:26


Pollution en Inde: les vendeurs de feux d'artifice fulminent à Delhi



Des vendeurs de feux d'artifice de la capitale indienne New Delhi en Inde ont fermé mardi leurs magasins pour protester contre un jugement n'autorisant que des « pétards propres » pour les festivités de Diwali, dans le but de limiter l'exécrable pollution de l'air.

Les Indiens font habituellement sauter des millions de feux d'artifice pour Diwali, la grande fête des lumières hindoue qui tombe cette année le 7 novembre, et cela aggrave encore la pollution qui afflige à cette période de l'année le nord de ce pays de 1,25 milliard d'habitants.

Des dizaines de commerçants ont dénoncé comme « fantaisiste » une récente décision de la Cour suprême de n'autoriser la vente dans l'agglomération de Delhi que de pétards « verts », censés polluer nettement moins que les pétards normaux.

Or, « des pétards verts, ça n'existe pas en Inde. Je suis dans ce métier depuis 35 ans et je n'en ai jamais entendu parler ni vu ce produit », a déclaré à l'AFP Rajesh Tyagi, un négociant de pétards. Dans la vieille ville, des commerçants étaient assis devant leurs boutiques fermées, normalement très fréquentées en cette période festive.

Selon un article du quotidien Hindustan Times, un prototype de feux d'artifice moins polluant est en cours de développement dans le pays et pourrait arriver sur le marché l'année prochaine.

En 2017, la Cour suprême avait complètement interdit les pétards pour Diwali dans la capitale, invoquant les mêmes raisons environnementales. Cette mesure n'avait pas toujours été suivie d'effet.

La plus haute instance judiciaire d'Inde a en outre restreint l'usage des pétards entre 20 h et 22 h dans tout le pays pour ce Diwali.

Toux grasse, yeux qui piquent, mal au coeur : comme chaque année, Delhi et ses 20 millions d'habitants suffoquent actuellement dans un brouillard de pollution.

Ce phénomène est dû à une conjonction de causes naturelles (poussière, baisse des températures, changement des vents...) et liées à l'activité humaine (brûlis agricoles, émissions industrielles et de véhicules, incinération de déchets...). L'exposition à long terme à la pollution fait courir de graves dangers pour la santé publique.

Cet épisode d'air vicié est amené à empirer au cours des dix prochains jours, selon les prévisions.

À midi (2 h 30 HE) mardi, l'ambassade américaine à New Delhi enregistrait une concentration de particules fines (PM2,5) de 410 microgrammes par mètre cube d'air. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière.

Près de Chartres, un refuge accueille animaux de cirque ou de laboratoires
L'Etat français poursuivi pour action insuffisante contre le réchauffement
Mongolie: l'air vicié force des milliers d'enfants à l'exode
L'Atlantique monte et Levi, 11 ans, s'inquiète pour ses futurs enfants
Un havre pour requins-marteaux découvert aux Galapagos
Chine: l'île de Hainan prohibera les véhicules essence en 2030
Le virus de l'herpès responsable de la mort de millions de carpes en Irak
Vingt-deux villes indiennes parmi les 30 plus polluées du monde
Pérou: des bases militaires en Amazonie pour combattre les mines illégales
Un lémurien rarissime voit le jour dans un zoo français
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les séniors se sentent plus jeunes lorsqu'ils ont l'impression d'avoir le contrôle sur leur vie quotidienne
Oeufs, cholestérol et risques cardiaques, l'éternel débat
Une reconnaissance au travail positive améliore la santé physique et mentale
Près de Chartres, un refuge accueille animaux de cirque ou de laboratoires
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.