ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 18 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 03/11/2018 à 14:55


Les dinosaures ont transmis l'art de colorer les oeufs aux oiseaux



Tachetés ou mouchetés : des dinosaures pondaient des oeufs colorés pour mieux les dissimuler aux yeux des prédateurs, une technique de camouflage qu'ils ont transmis aux oiseaux, selon une étude parue mercredi dans la revue Nature.

À la base de cette découverte, l'analyse par spectroscopie de 18 échantillons de coquilles d'oeufs de dinosaures. Choisis pour représenter les principaux groupes de dinosaures, les fossiles étaient conservés dans des musées des États-Unis, de Taiwan et d'Allemagne.

Les chercheurs, d'Universités américaines et allemande, ont alors découvert des traces de pigments formant des motifs tachetés et mouchetés sur les oeufs de tous les Maniraptora, un groupe de petits dinosaures bipèdes auquel appartiennent les oiseaux.

En revanche, les oeufs des dinosaures les plus éloignés des oiseaux, les ornithischiens et les sauropodes auxquels appartiennent les Tricératops et des Diplodocus, ne comportaient aucune trace de pigment.

Selon les chercheurs, les oeufs de certains dinosaures auraient commencé à se colorer quand ces derniers ont arrêté d'enfouir leur couvée après la ponte.  

« Quand les dinosaures ont commencé à construire des nids à l'air libre, l'exposition des oeufs aux prédateurs a favorisé l'évolution de couleurs camouflantes », explique Jasmina Wiemann, paléontologue à Yale aux États-Unis et coauteur de l'étude dans un communiqué de l'Université.

Aujourd'hui, les oiseaux sont les seuls animaux à pondre des oeufs colorés. Une particularité qu'ils auraient, selon l'étude, hérité de leur ancêtres dinosaures et conservés jusqu'à nos jours.

« Pendant plus d'un siècle, on a considéré que les oeufs colorés étaient l'adage des oiseaux. Mais comme pour les plumes et la fourchette (l'os en forme de fourche situé dans la poitrine de l'oiseau), nous savons maintenant que la couleur des oeufs a évolué chez les dinosaures longtemps avant l'apparition des oiseaux », note Mark Norell du Muséum américain d'histoire naturelle.

Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
A Londres, la science au service de la lutte contre l'exploitation forestière illégale
Mexique: découverte d'un trésor scientifique sur un site maya
Des ingénieurs inventent des capteurs sans fil pour les bébés en couveuse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les séniors se sentent plus jeunes lorsqu'ils ont l'impression d'avoir le contrôle sur leur vie quotidienne
Oeufs, cholestérol et risques cardiaques, l'éternel débat
Une reconnaissance au travail positive améliore la santé physique et mentale
Près de Chartres, un refuge accueille animaux de cirque ou de laboratoires
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.