ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Novembre 2018

SCIENCE - Publié le 03/11/2018 à 14:55


Les dinosaures ont transmis l'art de colorer les oeufs aux oiseaux



Tachetés ou mouchetés : des dinosaures pondaient des oeufs colorés pour mieux les dissimuler aux yeux des prédateurs, une technique de camouflage qu'ils ont transmis aux oiseaux, selon une étude parue mercredi dans la revue Nature.

À la base de cette découverte, l'analyse par spectroscopie de 18 échantillons de coquilles d'oeufs de dinosaures. Choisis pour représenter les principaux groupes de dinosaures, les fossiles étaient conservés dans des musées des États-Unis, de Taiwan et d'Allemagne.

Les chercheurs, d'Universités américaines et allemande, ont alors découvert des traces de pigments formant des motifs tachetés et mouchetés sur les oeufs de tous les Maniraptora, un groupe de petits dinosaures bipèdes auquel appartiennent les oiseaux.

En revanche, les oeufs des dinosaures les plus éloignés des oiseaux, les ornithischiens et les sauropodes auxquels appartiennent les Tricératops et des Diplodocus, ne comportaient aucune trace de pigment.

Selon les chercheurs, les oeufs de certains dinosaures auraient commencé à se colorer quand ces derniers ont arrêté d'enfouir leur couvée après la ponte.  

« Quand les dinosaures ont commencé à construire des nids à l'air libre, l'exposition des oeufs aux prédateurs a favorisé l'évolution de couleurs camouflantes », explique Jasmina Wiemann, paléontologue à Yale aux États-Unis et coauteur de l'étude dans un communiqué de l'Université.

Aujourd'hui, les oiseaux sont les seuls animaux à pondre des oeufs colorés. Une particularité qu'ils auraient, selon l'étude, hérité de leur ancêtres dinosaures et conservés jusqu'à nos jours.

« Pendant plus d'un siècle, on a considéré que les oeufs colorés étaient l'adage des oiseaux. Mais comme pour les plumes et la fourchette (l'os en forme de fourche situé dans la poitrine de l'oiseau), nous savons maintenant que la couleur des oeufs a évolué chez les dinosaures longtemps avant l'apparition des oiseaux », note Mark Norell du Muséum américain d'histoire naturelle.

Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Les Etats-unis ouvrent la voie à l'autorisation de la viande de laboratoire
Le CNRS se dote d'un dispositif contre les fraudes scientifiques
Un cratère plus grand que Paris découvert sous la glace du Groenland
Angoulême: un site exceptionnel témoin du changement climatique à la préhistoire
14-18: à Spincourt, un cimetière oublié livre ses premiers secrets
La plus ancienne peinture figurative connue a été réalisée en Asie
L'Égypte dévoile sept tombes du temps des pharaons
Mission franco-italienne sur le corps humain en altitude au Pérou
La loi de Hubble renommée Hubble-Lemaître
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.