ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 06/11/2018 à 14:47


La loi de Hubble renommée Hubble-Lemaître



La loi de Hubble a été rebaptisée : cette loi qui établit que notre cosmos est en expansion s'appellera désormais la loi de Hubble-Lemaître, en hommage à l'astronome belge beaucoup moins célèbre que son homologue américain, mais qui l'avait pourtant précédé de deux ans.

En 1927 en effet, Georges Lemaître - qui, en plus d'être astronome, était prêtre catholique - publiait un article, en français, dans les Annales de la Société scientifique de Bruxelles. À l'encontre de la théorie alors dominante, celle d'un Univers statique, Lemaître démontrait que toutes les galaxies s'éloignent les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance - soit exactement ce que Hubble allait écrire deux ans plus tard. Il calculait également un taux d'expansion - qui allait par la suite prendre le nom de constante de Hubble.

L'Union astronomique internationale, qui est l'organisme international accrédité pour nommer les planètes et autres corps célestes, a annoncé ce changement le 29 octobre, au terme d'un vote électronique tenu parmi ses membres.

Au fil des décennies, il y a inévitablement eu des accusations comme quoi on ne serait pas devant deux scientifiques ayant eu la même inspiration, mais devant l'un qui aurait plagié l'autre. Une enquête menée en 2011 sur une lettre de 1931 qui accompagnait la première traduction en anglais de l'article de Lemaître, avait établi que ce que certains avaient soupçonné d'être une traduction sélective pour ne pas nuire à la réputation de Hubble - quelques paragraphes-clefs manquaient - était un choix d'édition de Lemaître lui-même.

Selon la revue Nature, ce serait la première fois qu'une association scientifique vote pour changer le nom d'une loi scientifique.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
Un document inédit d'Albert Einstein émerge du passé
Le Cern part à la recherche des particules associées à la matière noire
A Londres, la science au service de la lutte contre l'exploitation forestière illégale
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.