ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Mars 2019

PLANETE - Publié le 06/11/2018 à 14:51


La couche d'ozone guérit enfin des dommages des produits chimiques


Associated Press

La couche d'ozone protectrice de la Terre guérit enfin des dommages causés par les aérosols et les liquides de refroidissement, annonce un nouveau rapport des Nations Unies.

La couche d'ozone s'amincissait depuis la fin des années 1970. Les scientifiques ont sonné l'alarme et les produits chimiques qui l'endommageaient ont été progressivement éliminés dans le monde entier.

En conséquence, la couche d'ozone supérieure au-dessus de l'hémisphère Nord devrait être complètement réparée dans les années 2030 et le trou béant de la couche d'ozone antarctique devrait disparaître dans les années 2060, selon une évaluation scientifique publiée lundi lors d'une conférence à Quito, en Équateur. L'hémisphère Sud est à la traîne et sa couche d'ozone devrait être guérie au milieu du siècle.

« C'est une très bonne nouvelle, a déclaré le coprésident du rapport, Paul Newman, un expert en sciences de la Terre au Goddard Space Flight Center de la NASA. Si les substances qui appauvrissent la couche d'ozone avaient continué à augmenter, nous aurions eu d'énormes effets. Nous avons arrêté cela. »

Haut dans l'atmosphère, l'ozone protège la Terre des rayons ultraviolets qui causent le cancer de la peau, des dégâts aux cultures et d'autres problèmes. L'utilisation de produits chimiques synthétiques, appelés chlorofluorocarbures (CFC), qui dégagent du chlore et du brome, a commencé à ronger l'ozone. En 1987, des pays du monde entier ont convenu dans le Protocole de Montréal d'éliminer progressivement les CFC et les entreprises ont proposé des solutions de remplacement pour les bombes aérosol et d'autres utilisations.

Au pire de la situation, vers la fin des années 90, environ 10 % de la couche d'ozone supérieure était épuisée, a déclaré M. Newman. Depuis 2000, elle a augmenté d'environ 1 à 3 % par décennie, indique le rapport.

Cette année, le trou dans la couche d'ozone au-dessus du pôle Sud a culminé à près de 24,8 millions de kilomètres carrés. C'est environ 16 % de moins que le trou le plus important jamais mesuré - 29,6 millions de kilomètres carrés en 2006.

Le trou atteint son apogée en septembre et octobre et disparaît fin décembre jusqu'au printemps prochain dans l'hémisphère Sud, a ajouté M. Newman.

La couche d'ozone commence à environ dix kilomètres de la Terre et s'étend sur près de 40 kilomètres ; l'ozone est une combinaison incolore de trois atomes d'oxygène.

Si rien n'avait été fait pour arrêter l'éclaircie, le monde aurait détruit les deux tiers de sa couche d'ozone d'ici 2065, a expliqué M. Newman.

Mais le succès n'est pas encore complet, a prévenu Brian Toon de l'Université du Colorado, qui ne faisait pas partie du rapport.

« Nous en sommes seulement au point où la reprise a possiblement commencé », a-t-il dit, en soulignant que certaines mesures de l'ozone n'avaient pas encore augmenté.

Un autre problème est qu'une nouvelle technologie a détecté une augmentation des émissions d'un CFC interdit en Asie de l'Est, note le rapport.

Et les produits de remplacement actuellement utilisés pour refroidir les voitures et les réfrigérateurs doivent être eux-mêmes remplacés par des produits chimiques qui n'aggravent pas le réchauffement climatique, a rappelé M. Newman.

Un amendement au Protocole de Montréal, qui entrera en vigueur l'année prochaine, réduirait l'utilisation de certains de ces gaz.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
La fin du moteur à combustion interne coûtera des centaines de milliards
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.