ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 20 Janvier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 07/11/2018 à 13:50


Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​



Une fusée Soyouz qui a décollé mardi soir de Guyane a placé « avec succès » en orbite polaire Metop-C, un satellite météorologique pour Eumetsat, l'organisme européen responsable du développement des systèmes météo satellitaires, a annoncé Arianespace dans un communiqué. ​

La fusée a décollé, pour la 19e fois, de son pas de tir situé dans la commune de Sinnamary, au nord-ouest de Kourou, à 21 h 47 heure locale (19 h 47 HE), avec la mission de placer le satellite en orbite polaire un peu plus d'une heure après son départ. ​

Metop-C est le troisième et dernier satellite d'un programme consacré à la météorologie appliquée, selon Arianespace. ​

Metop-A et Metop-B, lancés respectivement en 2006 et 2012 par Starsem depuis Baïkonour au Kazakhstan, sont toujours opérationnels, précise la société qui commercialise les lancements. ​

Les satellites Metop permettent notamment d'effectuer des prévisions météorologiques de 12 heures à 10 jours à l'avance. ​

D'une masse totale au décollage d'un peu plus de quatre tonnes, Metop-C, conçu pour opérer cinq ans, doit être placé sur une orbite passant par les pôles à 811 kilomètres d'altitude, avec à son bord neuf instruments, dont le français IASI. ​

Celui-ci « mesure, outre la température et l'humidité de l'atmosphère, plus de 25 composants atmosphériques avec une très grande précision et il participe à la surveillance du climat », a indiqué le Centre national d'études spatiales. ​

Ce lancement est le huitième de l'année pour Arianespace en Guyane et le deuxième en 2018 avec le lanceur Soyouz depuis son pas de tir local de Sinnamary. ​

Le précédent lancement d'une fusée Soyouz, le 11 octobre dernier depuis Baïkonour, s'est soldé par un échec. ​

Le vol vers la Station spatiale internationale de Nick Hague et Alexeï Ovtchinine avait été interrompu deux minutes après le décollage, déclenchant l'éjection automatique de la capsule avec les deux hommes. ​

Selon les conclusions de la commission d'enquête, rendues publiques jeudi dernier, le dysfonctionnement qui a causé l'accident serait dû à une « déformation » d'un capteur lors de l'assemblage de la fusée à Baïkonour. ​

Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
La Chine envisage une base lunaire avec de l'impression 3D
21 janvier, dernière éclipse totale de la Lune avant 2022
Face cachée de la Lune: le robot chinois face au défi des cratères
La Chine, rivale céleste des États-Unis
Un vaisseau chinois se pose sur la lune
Une sonde de la NASA fait l'histoire
Une sonde de la NASA s'apprête à un survol historique le jour de l'An
Trois astronautes de l'ISS de retour sur Terre
La sonde InSight a déployé sur Mars son sismomètre français
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.