ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 16/11/2018 à 13:05


Népal: le premier robot serveur prend les commandes



"Bon appétit!" souhaite Ginger, le premier robot serveur du Népal, en apportant une assiette de raviolis vapeur à une table de clients affamés.

Ce pays pauvre de l'Himalaya est davantage connu pour ses hautes montagnes que pour ses exploits technologiques, mais un groupe de jeunes innovateurs autodidactes entend changer la donne.

La start-up locale Paaila Technology a entièrement construit Ginger, un robot d'un mètre cinquante, et l'a programmée pour qu'elle comprenne l'anglais et le népalais.

Ginger - gingembre en anglais - en hommage à cette épice très présente dans la cuisine népalaise, peut même comprendre des blagues à l'image des intelligences artificielles d'Apple et Amazon, Siri et Alexa.

Trois Ginger travaillent au restaurant Naulo, dans la poussiéreuse capitale Katmandou, où les rues accidentées et les immeubles effondrés portent encore les stigmates d'un puissant séisme survenu il y a plus de trois ans.

"C'est notre terrain d'essai. Nous sommes en train de l'ajuster avec les réponses des clients," a expliqué à l'AFP Binay Raut, dirigeant de la société.

L'équipe de 25 ingénieurs, tous plus jeunes que M. Raut et ses 27 ans, ont travaillé pendant des mois pour construire le robot à la main, soudant et moulant le prototype dans un minuscule bureau de trois pièces.

Les ingénieurs ont compensé les manques du Népal en matière d'infrastructure technologique grâce à leur ingéniosité: l'élégant corps en plastique de Ginger a été peint dans l'atelier automobile du quartier.

Le restaurant Naulo a ouvert ses portes il y a quatre mois. Depuis, ses serveurs robots sont devenus une attraction, amenant des clients curieux de tous les âges.

Ginger, capable de détecter les mouvements et les obstacles, navigue adroitement dans le restaurant bondé, portant des plateaux chargés de nourriture.

Les clients commandent via un menu sur écran tactile intégré sur les tables, et Ginger est appelé en cuisine dès que les plats sont prêts.

"C'est une expérience complètement nouvelle," constate Shalikram Sharma, 73 ans, qui est né avant l'arrivée de la télévision au Népal.

Ginger est devenu une star à qui on demande des selfies et est souvent dérangée dans son travail par des enfants désireux d'avoir une photo avec elle.

"Ils sont si beaux. Je ne peux pas croire qu'ils ont été faits au Népal," réagit Neelam Kumar Bimalie, un client profitant de son dîner en famille.

Avec les yeux braqués sur le marché mondial, Paaila Technology est en train de déposer les brevets de ses modèles pour pouvoir commencer les ventes au Népal et à l'étranger.

Le Forum économique mondial (WEF) a récemment calculé que d'ici 2025 plus de la moitié des emplois seraient assurés par des robots, soit environ le double d'aujourd'hui.

C'est sur cette tendance que misent les créateurs de Ginger.

Pour l'instant, quelques serveurs humains aident Ginger dans son travail mais une mise à jour en cours d'élaboration devrait faire de Naulo un restaurant entièrement géré par des robots.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Les robots en action à la Cité des sciences
Le streaming de jeux vidéo, une fausse bonne idée?
Les robots permettent aux poissons et aux abeilles de communiquer entre eux pour la première fois
La réalité virtuelle à la rescousse dans la gestion des catastrophes
Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Nouvelle étape du tour du monde du bateau laboratoire Energy Observer
Première mondiale à l'aéroport de Lyon, qui lance un service de robot voiturier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.