ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 17/11/2018 à 12:11


SpaceX autorisée à placer 12 000 satellites en orbite



La compagnie spatiale SpaceX a été autorisée par les autorités fédérales américaines à placer en orbite terrestre une constellation de 11 943 satellites destinés à fournir une connexion internet à très haut débit sur Terre dans les années 2020.

Par comparaison, depuis Spoutnik en 1957, un peu plus de 8000 objets ont été lancés dans l'espace par l'humanité, selon le Bureau des affaires spatiales de l'ONU. L'ONU en compte 4880 encore en orbite, mais selon le registre de l'armée américaine, moins de 2000 seraient encore actifs.

La constellation de SpaceX multiplierait donc de plusieurs fois, à elle seule, le nombre de satellites autour de la Terre, sans compter les projets concurrents d'autres sociétés, parmi lesquels OneWeb (900 satellites prévus).

Jeudi, la Commission fédérale des communications (FCC) a annoncé qu'elle avait autorisé le déploiement de 7518 satellites par SpaceX, qui s'ajoutent aux 4425 satellites déjà approuvés pour la même compagnie en mars dernier par la FCC.

Aucun de ces satellites n'a encore été lancé. SpaceX a six ans pour en placer la moitié en orbite, et neuf ans pour l'ensemble, selon les règles de la FCC.

SpaceX veut opérer la majorité de cette constellation en orbite très basse : entre 335 et 346 km d'altitude, soit en dessous de l'altitude de la Station spatiale internationale, qui est à environ 400 km.

L'intérêt d'une orbite aussi basse que celle demandée par SpaceX est que le temps de communication sera très court entre les satellites et l'utilisateur internet sur Terre, ce qui s'appelle la latence. Dans un tweet en mai, Elon Musk, le patron de SpaceX, a écrit que ce temps était de 25 millisecondes pour deux satellites tests lancés en février, soit suffisamment pour des jeux vidéo rapides, selon lui.

Mais cette basse altitude est difficile à maintenir, et les petits satellites ont généralement des durées de vie courtes, de quelques années.

La FCC a également autorisé d'autres sociétés à lancer plusieurs centaines de satellites : Kepler (140 satellites), Telesat (117 satellites), et LeoSat (78 satellites).

La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune
La comète Wirtanen s'approche de la Terre
Voyager 2, sonde lancée en 1977, atteint l'espace interstellaire
Deux Russes ont inspecté le trou découvert sur l'ISS dans l'espace
La Chine lance un module d'exploration vers la face cachée de la Lune
InSight enregistre le vent sur Mars
SpaceX a placé 64 satellites en orbite d'un coup
Une fusée expédiée pour ravitailler la Station internationale
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
La Nasa choisit 9 entreprises pour le retour sur la Lune
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.103 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.