ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 21 Mai 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 30/11/2018 à 12:30


Des fragments de roche lunaire vendus 855 000 Dollars


AFP

Trois échantillons de roche lunaire prélevés lors d'une mission soviétique non habitée en 1970 ont été acquis, en un lot, pour 855 000 $ lors d'une vente organisée jeudi à New York par la maison d'enchères Sotheby's.

Ces fragments, ramenés par la mission Luna-16, avaient initialement été offerts à l'épouse de Sergueï Korolev, considéré comme le père du programme spatial soviétique, et décédé en 1966.

Le prix final, qui inclut commissions et frais, représente quasiment le double de celui atteint (442 500 $) lors de la première vente de ces échantillons, également chez Sotheby's.

Il se situe au milieu de la fourchette d'estimation fournie par la maison d'enchères, qui allait de 700 000 $ à 1 million de dollars.

D'après cette dernière, l'échantillon proposé fin novembre est le seul parmi les fragments répertoriés prélevés sur la Lune, que ce soit par des missions américaines ou soviétiques, qui ne soit pas la propriété d'un gouvernement.

Signe que les missions lunaires conservent un fort pouvoir d'attraction populaire, une pochette utilisée par Neil Armstrong pour ranger les premiers échantillons lunaires jamais ramassés par l'homme avait été adjugée 1,8 million de dollars lors d'une vente chez Sotheby's à New York, en juillet 2017.

Si la Chine est parvenue, en 2013, à poser un module sur la Lune, les seuls prélèvements ramenés sur Terre à ce jour proviennent des missions américaines et soviétiques.

Les États-Unis n'y sont plus retournés depuis 1972 et la mission Apollo 17, tandis que la Russie n'a plus été sur la Lune depuis l'ère soviétique et le vol Luna-24, en 1976.

La NASA prévoit d'y retourner avec un vol habité d'ici 2023 et la Chine ambitionne, elle, de construire sur la Lune une base habitée.

Avant cela, une organisation israélienne privée à but non lucratif prévoit d'envoyer, en décembre, un module inhabité, dont l'alunissage est prévu mi-février 2019.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Après la Lune, le premier pas sur Mars dans les années 2030... ou 2060?
Voir le trou noir fut comme reconstituer une chanson jouée sur un piano cassé, dit Katie Bouman
SpaceX reporte encore son premier lancement de satellites internet
La Chine à la recherche du manteau lunaire
SpaceX lance la première vague de sa constellation de satellites
Mission lunaire: la NASA demande une rallonge budgétaire de 1,6 milliard
L'exercice de simulation d'astéroïde a fini par l'annihilation de New York
Si un astéroïde fonçait sur la Terre, que ferait-on?
Un premier séisme détecté sur Mars
Un premier Chinois sur la Lune dans une dizaine d'années, selon Pékin
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO
Au Chelsea Flower Show, des jardins du futur face au changement climatique
La neutralité carbone en France est possible, disent de grandes entreprises
Une montée des océans de 2 mètres plausible d'ici 2100
Comment les mères bonobos aident leurs fils à se reproduire
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.