ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 30/11/2018 à 12:31


Sur Mars, tout va bien pour la sonde InSight pour l'instant


AFP

Tous les signaux sont au vert pour l'atterrisseur InSight de la NASA, arrivé lundi sur Mars après son périple interplanétaire. Les ingénieurs de l'agence spatiale américaine se préparent à actionner son bras robotique mais avancent prudemment.

Les deux instruments scientifiques à bord, un sismomètre français et une sonde de température allemande, semblent pour l'instant en bon état, a dit jeudi à l'AFP le chef du directorat scientifique de la NASA, Thomas Zurbuchen.

« Nous n'avons pas encore allumé les instruments », a-t-il expliqué, ce qui sera fait « dans les prochains jours ».

Mais des données basiques sur l'état de santé des instruments ont été transmises depuis lundi soir, et « tout va bien », a-t-il confirmé.

InSight est équipé de deux appareils photos en couleurs et a déjà envoyé sur Terre six clichés depuis qu'il s'est posé lundi à 19 h 52 et 59 secondes en horaire GMT.

Il restera immobile pour les deux ans de sa mission, et les images envoyées jusqu'à présent sont prises du même angle par chaque appareil.

Elles montrent un ciel dégagé et une surface apparemment plane devant l'engin, même si des poussières obscurcissent pour l'instant les images prises depuis la caméra fixée sur sa plateforme. Mais la protection transparente de la lentille va être retirée, ce qui permettra bientôt de prendre des images claires.

InSight est équipé d'un bras articulé robotique, au bout duquel se trouve une pince à cinq doigts. Cette pince servira à prendre et à déposer les deux instruments d'InSight sur le sol martien, dans les trois prochains mois.

Pour l'instant, les ingénieurs de la NASA ont commencé à légèrement relâcher la tension de la pince, avec des résultats probants, selon deux photos datées de mardi et diffusées jeudi, qui montrent que la pince a bougé.

La NASA avait confirmé lundi soir que les panneaux solaires s'étaient correctement dépliés et avaient commencé à recharger les batteries d'InSight, dont c'est la seule source d'énergie. La puissance est de 600 à 700 watts par beau temps, soit de quoi alimenter un robot-mixeur de cuisine, mais cela suffit amplement, selon la NASA.

Dans les prochains jours, le bras robotique devrait commencer à être actionné. L'appareil photo qui y est fixé pourra alors capturer l'image des environs immédiats d'InSight, et confirmer qu'un emplacement plat et sans pierres est disponible devant l'engin pour y déposer les instruments.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
Du méthane sur Mars; une source peut-être localisée
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.