ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

SCIENCE - Publié le 30/11/2018 à 12:40


Les archéologues israéliens présentent un rare masque vieux de 9.000 ans



L'Autorité archéologique israélienne a présenté mercredi à Jérusalem un rare masque de pierre vieux d'environ neuf mille ans et associé au développement du culte des ancêtres coïncidant avec la sédentarisation des hommes.

L'autorité archéologique est restée vague sur les circonstances de la découverte, qui remonte selon elle à plusieurs mois. Le masque provient selon elle des environs de la colonie israélienne de Pnei Hever, en Cisjordanie.

La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de cinquante ans. Les querelles entre Israéliens et Palestiniens sur la propriété des découvertes archéologiques sont un des aspects du vieux conflit pour la terre.

Le masque, remontant au début du néolithique (nouvel âge de pierre), a été découvert par un promeneur, a indiqué une archéologue de l'Autorité, Ronit Lupu. Les autorités israéliennes ont été informées début 2018 de l'existence du masque et sont remontées jusqu'à l'inventeur, qui le leur a remis, a-t-elle dit.

Le masque, taillé dans une pierre calcaire aux teintes roses et jaunes soigneusement travaillée et polie, "est de confection très naturaliste, vous voyez les joues, le nez est parfaitement restitué", a dit Mme Lupu. Des orifices ont été créés pour les yeux et des dents apparaissent dans la bouche.

"C'est un masque rare, le dernier en date a été découvert il y a 35 ans (...) Mais ce qu'il y a de particulier, c'est que nous savons d'où il vient, nous en connaissons le contexte archéologique", a dit Mme Lupu.

Il existait déjà une quinzaine de masques de la même époque provenant eux aussi des collines et du désert de Judée, la grande majorité dispersés dans des collections privées à travers le monde. Seuls deux d'entre eux ont un contexte archéologique clairement identifié.

Des outils de silex découverts sur le site d'où provenait le masque ont permis de le dater d'environ 9.000 ans, au début de la "révolution agricole", quand les hommes cessent de vivre de la chasse et de la cueillette et se sédentarisent, pratiquant la culture et domestiquant des animaux.

Le masque arbore des trous sur les côtés et en haut et en bas, peut-être pour être portés par un individu, mais plus probablement pour être exhibé, sur un poteau par exemple, dit Mme Lupu.

"Nous pensons que ce masque relève du monde spirituel des populations du néolithique", dit-elle.

La période voit un développement spectaculaire des rituels à caractère spirituel et ancestral, attesté par la découverte de figurines de forme humaine, de crânes recouverts de plâtre, et de masques de pierre, dit Omry Barzilai, chercheur cité dans un communiqué de l'Autorité.

Mme Lupu, interrogée par l'AFP, s'est gardée de toute précision sur l'identité du découvreur du masque et les conditions dans lesquelles l'Autorité archéologique s'est retrouvée en sa possession.

Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
L'ADN explique la longévité des tortues géantes des Galapagos
Un anneau bimillénaire découvert près de Jérusalem pourrait mentionner Ponce Pilate
Les archéologues israéliens présentent un rare masque vieux de 9.000 ans
L'Égypte annonce la découverte de huit momies à Dahchour
L'Afrique de l'Est pourrait perdre son monopole de berceau de l'humanité
Un cousin géant des mammifères a nargué les dinosaures
L'Égypte dévoile un tombeau et des sarcophages à Louxor
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.