ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 22 Fevrier 2019

PLANETE - Publié le 03/12/2018 à 11:06


Le charbon, un gros pollueur toujours très utilisé



Le charbon est le plus gros émetteur de CO2, mais reste aussi le principal moyen de produire de l'électricité à travers le monde et la demande ne tarit pas, surtout en Asie.

La demande mondiale a de nouveau progressé en 2017 après deux ans de déclin pour atteindre 5357 Mtec (millions de tonnes équivalent charbon), selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).  

Géographiquement, c'est l'Asie-et en particulier la Chine - qui est de loin le premier consommateur.

La première utilisation du charbon est la production d'électricité. Les centrales à charbon restent d'ailleurs la première source de production électrique à travers le monde avec une part de 40 % (devant le gaz).

La Chine a plus fait tourner ses centrales l'an dernier comme au début de 2018 mais son appétit pourrait finir par se tarir.  

La demande y est en effet sous la pression des politiques en faveur de l'amélioration de la qualité de l'air dans les villes, une tendance soutenue par des conversions au bénéfice du gaz et la montée des renouvelables, note l'AIE.   

En revanche, l'Inde devrait prendre la première place et d'autres pays vont enregistrer de fortes croissances (Indonésie, Malaisie, Pakistan, Philippines, Vietnam).

« De nombreuses économies en développement considèrent le charbon comme important pour leur développement économique en raison de sa disponibilité et de son coût relativement bas », relève-t-elle.

Au final, l'agence table sur une stagnation de la demande autour de 5400 millions de tonnes d'ici 2040, la chute de la demande chinoise, de l'Union européenne et des États-Unis étant compensée par la hausse de l'Inde et de l'Asie du sud est.

Le charbon joue un rôle important dans les émissions de gaz à effet de serre.  

Il était responsable de 40 % des émissions de CO2 en 2017, devant le pétrole (34 %) et le gaz (19 %), selon l'association Global Carbon Project.  

Compte tenu des risques pour le climat, l'AIE estime qu'une « action urgente est nécessaire » pour soutenir le captage et le stockage du carbone (CCS).  

Mais cette technologie, qui consiste à capter le CO2 à la sortie des cheminées pour le stocker dans le sous-sol, reste pour l'instant très coûteuse.

Il n'existe que deux grandes installations de séquestration et de stockage du carbone dans des centrales en opération : Petra Nova au Texas et Boundary Dam au Canada. Un autre gros projet au Mississipi a été abandonné.

Les capacités de captage de CO2 atteignent ainsi seulement 2,4 millions de tonnes par an, alors qu'il faudrait être en mesure d'atteindre les 350 millions de tonnes d'ici 2030, pour respecter l'Accord de Paris sur le climat, selon l'AIE.

Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
Les très jeunes passent au bio plus par éthique que leurs aînés
Inondations en Australie: les sédiments menacent la Grande barrière
Parc de la Comoé en Côte d'Ivoire: l'écologie pour réconcilier paysans et éleveurs
L'Allemagne prépare une loi pour protéger les insectes
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une tortue géante que l'on pensait éteinte découverte aux Galapagos
L'intelligence artificielle efficace pour diagnostiquer des maladies pédiatriques
L'Allemagne veut interdire les thérapies de conversion des homosexuels
USA: bientôt d'autres choix que Monsieur et Madame sur les billets d'avion
Une brève anesthésie générale subie pendant l'enfance ne perturberait pas le développement
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.029 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.