ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

PLANETE - Publié le 03/12/2018 à 11:15


Canada: l'automne est anormalement froid



L'hiver est particulièrement en avance cette année au Canada avec des températures "très", voire "extrêmement", sous les normales de saison enregistrées entre septembre et novembre à travers le pays, ont indiqué dimanche les services météorologiques nationaux.

Les scientifiques ont démontré dans plusieurs modèles que l'accélération du changement climatique pourrait avoir comme conséquence paradoxale, à terme, de refroidir le nord-est nord-américain, en raison de la fonte des glaces de l'Arctique et de la calotte du Groenland.

Sans avancer d'explications dans l'immédiat, les météorologues du ministère canadien de l'Environnement ont remarqué dans une note transmise à l'AFP que "la température moyenne du trimestre de septembre à novembre 2018 se classe comme +très+ à +extrêmement+ en-dessous de la normale presque partout au Canada".

Dans les provinces de Saskatchewan (Ouest), Manitoba (centre) et du Québec (est), "les températures ont été les plus anormalement froides, avec des écarts-types variant de -1,5 à -2,5" degrés Celsius par rapport aux moyennes de saison, selon Environnement Canada.

"Ca a été l'un des automnes les plus froids enregistrés, après un été record qui figure parmi les cinq plus chauds de l'histoire" dans le deuxième plus vaste pays de la planète, a relevé auprès de l'AFP, David Phillips, climatologue au ministère de l'Environnement.

Une canicule a fait 70 morts début juillet au Québec, dont la moitié à Montréal: la métropole a connu le mois de juillet le plus chaud depuis un siècle, avec des températures supérieures de trois degrés aux moyennes de saison.

Ces fortes chaleurs ont donc été suivies par un automne anormal: "Plusieurs nouveaux records de froid ont été établis dans l'ouest en septembre, de la Colombie-Britannique jusqu'au Manitoba, tandis que quelques nouveaux records ont été établis dans l'est en octobre et en novembre".

"Conséquence de ce froid généralisé et précoce à l'automne 2018, les chutes de neige totales ont été plus abondantes que la normale presque partout", relèvent les services météo.

Le mois de novembre a été particulièrement enneigé dans l'est canadien, avec une "couverture de neige (...) deux à quatre fois plus épaisse que la normale", ont-ils souligné, notant que depuis mi-octobre les températures étaient "presque constamment sous les normales" de l'Ontario à la côte atlantique en passant par le Québec.

Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
Les Chinois sèment la zizanie chez les pêcheurs de Madagascar
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
Moins de caribous, davantage d'algues rouges dans un Arctique plus chaud en 2018
Au Népal, la bombe à retardement des lacs glaciaires
Au Chili, le risque d'une hétacombe plane sur les forêts de pins millénaires
En 2 siècles, l'humanité va annuler 3 millions d'années de refroidissement du climat
Le poulet, symbole des répercussions de l'humain sur la nature
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.