ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 17 Juillet 2019

- Publié le 06/12/2018 à 08:35


Vivre dans un quartier avec beaucoup de végétation permet de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires


AFP

Les personnes qui vivent dans un quartier avec beaucoup de verdure ont moins de risques de développer des maladies cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

D'après une étude  publiée dans le journal "American Heart Association", les personnes qui vivent dans des quartiers dans lesquels il y a beaucoup d'arbres et de plantes, ont moins de risques d'être stressé et de développer des maladies cardiovasculaires.

Pour déterminer de tels résultats, l'équipe de chercheurs et de chercheuses ont évalué les marqueurs individuels de stress et de maladie cardiovasculaire auprès de différentes personnes issues de différents quartiers, et les ont comparé à la présence plus ou moins importante d'espaces verts dans ces mêmes quartiers.

Pendant cinq ans, l'équipe de scientifique a suivi 408 personnes d'âge, de race et de niveau socio-économique différents, présentant des risques élevés de développer des maladies cardiovasculaires.

Le groupe de chercheurs et chercheuses a analysé pendant cette période les urines et le sang des participants et participantes pour évaluer les risques de maladie cardiovasculaire à partir des lésions des vaisseaux sanguins.

Les chercheurs et chercheuses ont, en parallèle, mesuré la densité des espaces verts se trouvant à proximité des résidences des personnes participant aux tests. Les niveaux de pollution atmosphérique ont également été évalués.

Les chercheurs ont découvert à partir de leurs analyses que le stress était moins important chez les patients vivant dans une zone où la végétation était la plus importante.

Les vaisseaux sanguins sont apparus en meilleur santé pour les personnes vivant au milieu d'une masse importante de végétation.

Par cette étude, l'équipe de chercheurs et de chercheuses souhaite mettre en avant l'importance de la végétation comme moyen de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La chimiothérapie par aérosol, source d'espoir pour les malades du cancer
Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
Vivre dans un quartier avec beaucoup de végétation permet de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires
Climat: des scientifiques appellent à freiner l'essor démographique
L'humain capable de reconnaître 5000 visages
Vietnam: saisie de huit tonnes d'ivoire et d'écailles de pangolin
Le cadavre d'un rorqual d'une dizaine de mètres échoué à Porquerolles
Le cancer en progression «alarmante» dans le monde
Cryptomonnaies: Google interdit les applications de minage sous Android
Néonicotinoïdes: l'Anses recommande d'accélérer les méthodes alternatives
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.