ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 13 Décembre 2018

SANTE - Publié le 06/12/2018 à 08:36


Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer


AFP

D'après une étude réalisée par une équipe de l'University College de Londres et publiée dans le journal BMJ Open, les personnes fumeuses qui roulent leurs propres cigarettes ont moins tendance à arrêter de fumer.

L'étude relate que seulement 15,9% des fumeurs qui roulent régulièrement leurs cigarettes sont réellement motivés à arrêter de fumer, en comparaison à 20,3% des personnes qui consomment des cigarettes industrielles. Pour les chercheurs et chercheuses de l'étude, c'est le coût du paquet qui aurait un tel impact. Les paquets de tabac à rouler sont en effet moins chers que les paquets de cigarettes industrielles. Les personnes consommant du tabac à rouler se sentent donc moins obligées d'arrêter pour faire des économies.

D'après cette étude anglaise, un consommateur de cigarettes à rouler dépense en moyenne 14,33£ par semaine, soit l'équivalent de 16€, contre 26.79£ (30€) pour un consommateur de cigarettes industrielles.

L'étude a été réalisée de Novembre 2008 à Mars 2018. L'équipe de chercheurs s'est intéressée aux habitudes de consommation de cigarettes de 38.000 personnes résidant au Royaume-Uni.

56,3% d'entre elles ont signalé ne fumer que des cigarettes industrielles et 36% ne fumaient que des cigarettes roulées.

Bien que la consommation globale de cigarettes soit en baisse depuis les années 1990 au Royaume-Uni, l'équipe de chercheurs rappelle que l'utilisation de cigarettes roulées est en revanche en hausse.

Une progression qui peut s'expliquer par cette même hausse des prix des cigarettes industrielles. Certaines personnes consommant ce genre de cigarettes décident d'arrêter à cause du prix du paquet, d'autres se tournent vers une consommation plus abordable, la cigarette à rouler.

La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
La déforestation en Amazonie sous l'oeil des satellites
Homéopathie: l'avis de la Haute autorité de santé repoussé au printemps
Les personnes qui roulent leurs propres cigarettes sont moins susceptibles d'arrêter de fumer
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Et si médecins et enseignants confondaient immaturité et trouble de l'attention?
Aucune raison de s'opposer au cannabis thérapeutique, pourl le Comité éthique et cancer
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.127 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.